» retour

ALCOOL / Comment agit-il sur l’organisme ?

L’alcool est éliminé essentiellement par le foie (95 %). Les 5 % restants sont éliminés par les reins (urine), la peau (sueur), les poumons (air expiré) et la salive. Le passage par la respiration permet d’évaluer, en mesurant la concentration d’alcool dans l’air expiré au moyen d’un éthylotest, le taux d’alcool dans le sang (ou alcoolémie).

QU’EST-CE QUE L’ALCOOLÉMIE ?

L’alcoolémie est le taux (ou concentration) d’alcool dans le sang. Elle s’exprime en grammes d’alcool pur par litre de sang (g/l).

L’alcoolémie varie en fonction de la quantité d’alcool consommée, de la corpulence, du sexe, de la vitesse de consommation mais également par le fait d’avoir mangé ou non.

De manière générale, un verre standard d’alcool fait augmenter l’alcoolémie de 0,20 à 0,25 g/l. Quand on boit un verre, l’alcoolémie atteint son maximum environ 1 heure après (30 minutes si on n’a pas mangé depuis plus de 2 heures), puis elle commence à baisser. Il faut alors compter environ 1 heure 30 pour éliminer chaque verre d’alcool

Pour en savoir plus, cliquez sur « Consulter en ligne pour accéder à l’article sur Drogues Info Service.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Revue de presse

ALCOOL, TABAC / Cancer : l’épigénétique explique 15% des cancers de la gorge lié à l’alcool et au tabac

C’est une piste inattendue pour traiter les cancers chez l'adulte que révèlent ces chercheurs du McGill University Health Centre : une modification épigénétique pourrait être à l'origine de 15 % des cancers de la gorge liés à l'alcool et au tabac chez l'adulte. Cette découverte, présentée dans la revue Nature Genetics, ouvre une piste importante d’amélioration de la prise en charge de ces patients, avec le développement de nouveaux traitements ciblés et plus efficaces.


Le 23 Jan 17
Revue de presse

ALCOOL / Synthèse des données françaises de pharmacovigilance sur l’utilisation du baclophène dans l’alcoolodépendance

A l’heure où les principaux résultats d’efficacité du Baclofène viennent d’être publiés ou sont en cours de publication, et où le dossier du baclofène va très certainement être étudié par les agences de régulation en vue d’une extension d’AMM dans l’alcoolodépendance, un article de synthèse vient de paraître dans la revue Drug Safety sur les déclarations françaises de pharmacovigilance sur l’utilisation hors-AMM du baclofène avant la RTU.


Le 29 Déc 16