» retour

ALCOOL / Comment agit-il sur l’organisme ?

L’alcool est éliminé essentiellement par le foie (95 %). Les 5 % restants sont éliminés par les reins (urine), la peau (sueur), les poumons (air expiré) et la salive. Le passage par la respiration permet d’évaluer, en mesurant la concentration d’alcool dans l’air expiré au moyen d’un éthylotest, le taux d’alcool dans le sang (ou alcoolémie).

QU’EST-CE QUE L’ALCOOLÉMIE ?

L’alcoolémie est le taux (ou concentration) d’alcool dans le sang. Elle s’exprime en grammes d’alcool pur par litre de sang (g/l).

L’alcoolémie varie en fonction de la quantité d’alcool consommée, de la corpulence, du sexe, de la vitesse de consommation mais également par le fait d’avoir mangé ou non.

De manière générale, un verre standard d’alcool fait augmenter l’alcoolémie de 0,20 à 0,25 g/l. Quand on boit un verre, l’alcoolémie atteint son maximum environ 1 heure après (30 minutes si on n’a pas mangé depuis plus de 2 heures), puis elle commence à baisser. Il faut alors compter environ 1 heure 30 pour éliminer chaque verre d’alcool

Pour en savoir plus, cliquez sur « Consulter en ligne pour accéder à l’article sur Drogues Info Service.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Article scientifique

L’alcool améliore t’il vraiment notre capacité à parler une langue étrangère ? Une étude originale de Journal of Psychopharmacology

Les effets délétères de l’alcool sur les fonctions exécutives sont bien établis. Or, les capacités à parler une langue étrangère reposent sur ces fonctions. Lorsque l’on parle une langue étrangère, les champs lexicaux de chaque langue (native et étrangère) sont activés au même moment et entrent en compétition.


Le 30 Oct 17
Article scientifique

ALCOOL / Baclofène, pour qui et surtout comment ?

Dépassant avec la même conviction les débats incessants sur l’efficacité du baclofène, comme nous l’avons fait dans un article précédent (« La guerre du baclofène n’aura pas lieu… ») et ignorant l’intrusion dans le débat de trop nombreux médias non scientifiques qui tour à tour se positionnent comme pro ou anti-baclofène (parfois les mêmes à quelques semaines d’intervalle), nous livrons ici une nouvelle série de réflexions provenant de la clinique quotidienne et procédant du bon sens


Le 26 Juin 17