Alcool et cocaïne : Un mélange explosif

Alcool / 29 septembre 2017

Alcool
Addiction Alcool - Alcool et cocaïne : Un mélange explosif

Si la consommation de cocaïne est illicite et se passe à l’abri des regards, c’est finalement dans les films qu’on la voit le plus souvent, présentée sous forme de montagnes de poudre ou disposée en rail sur une glace chez un trafiquant. Une autre scène récurrente au cinéma montre un personnage aller “se poudrer le nez” dans les toilettes d’un bar ou d’un restaurant comme en atteste le mythique Pulp Fiction de Quentin Tarantino. Au-delà de la mise en scène de la vie nocturne, un autre facteur entre en jeu pour expliquer ce comportement.

Alors que la cocaïne produit un effet stimulant surpuissant, 80% des adeptes du produit boivent de l’alcool, un autre produit stimulant ! Bizarre ?

Effets ressentis

Les effets psycho-actifs procurés par la cocaïne, excitation physique et psychique, sensation de toute puissance, euphorie, surviennent rapidement après la prise mais ont une durée limitée dans le temps, 15 à 45 mn environ. Au-delà, les effets s’atténuent et commence la « descente », le retour sur terre. Cette période est marquée par la survenue d’un mal-être comprenant anxiété, irritabilité, fatigue, baisse d’estime de soi…. Une façon de faire disparaître cet état un peu morbide est de reprendre une dose de cocaïne, mais une autre façon, mise en évidence par les expérimentateurs, est de boire de l’alcool. En effet, l’alcool qui est un stimulant, du moins dans sa phase initiale d’action, est absorbé plus lentement que la cocaïne. L’alcool parvient au cerveau plus tardivement et est éliminé beaucoup plus lentement. L’effet de l’alcool est donc différé par rapport à celui de la cocaïne et dure plus longtemps.

Pour en savoir plus,rendez vous sur le site de MAAD Digital en cliquant sur « Consulter en ligne »

 

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir