ALCOOL / Grossesse et alcool : un test pour anticiper les dommages

Alcool / 21 novembre 2016

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / Grossesse et alcool : un test pour anticiper les dommages

Les chercheurs de l’Université de San Diego en Californie (Etats-Unis) viennent de développer un test sanguin qui permettrait de détecter avant la naissance si un bébé souffre du syndrome d’alcoolisation fœtale. Leurs recherches ont été publiées dans la revue Plos One .

Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) est la complication la plus grave de l’exposition prénatale à l’alcool. Le SAF provoque des troubles congénitaux comme des malformations du crâne, des problèmes neurologiques, une diminution de la fonction motrice, des troubles d’apprentissage ou des déficits comportementaux.

Les autorités sanitaires américaines estiment que ce syndrome touche un bébé sur 1000 aux Etats-Unis. “Mais ces chiffres sont un pâle reflet de la réalité. On estime que pour chaque enfant diagnostiqué à la naissance, il y en a 3 qui ne présentent pas les caractéristiques physiques du syndrome d’alcoolisation fœtale mais qui présenteront des troubles dans leurs apprentissages futurs” expliquent les chercheurs.

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir