Portail Milieu Professionnel

ALCOOL / La France «mieux notée» comparée à d’autres pays européens

Une enquête réalisée par des chercheurs norvégiens sur les habitudes de consommation d’alcool en Europe place la Grande-Bretagne, l’Irlande et le Portugal en tête des pays buvant le plus. La France, elle, est plutôt «sage».

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / La France «mieux notée» comparée à d’autres pays européens

La consommation d’alcool en Europe est très variable d’un pays à l’autre. Certains pays comme la Grande-Bretagne et le Portugal affichent une consommation d’alcool bien plus élevée que les autres pays européens. C’est ce que révèle une enquête publiée dans le cadre de l’Enquête sociale européenne (European Social Survey), une étude réalisée tous les deux ans sur les populations d’une quarantaine de pays européens.

La partie de l’enquête portant sur la santé et les habitudes de vie (notamment la consommation d’alcool) des Européens a été menée par des chercheurs norvégiens, du Département de sociologue et de sciences politiques de l’université des sciences et technologies dont le professeur Terje Andreas Eikemo, professeur de sociologie. En tout, près de 2000 entretiens ont été réalisés dans chaque pays participant à l’étude. Les résultats, rendus publics le 11 mai 2017 révèlent qu’en général, les hommes consomment deux fois plus d’unités d’alcool (1) que les femmes (les femmes israéliennes, d’Europe centrale et de l’Est étant celles buvant le moins). En Irlande, la consommation d’alcool pendant le weekend est doublée par rapport à celle des jours en semaine. La Grande-Bretagne arrive deuxième derrière le Portugal en ce qui concerne les excès d’alcool hebdomadaires (11.2 % d’excès chez les hommes britanniques pour près de 17.5% chez les hommes portugais).

Comparée à ces pays européens, la France apparaît comme plutôt «sage». La consommation moyenne le week end est d’environ 5 unités d’alcool contre près de 3 en semaine, soit respectivement près de 8 et 3 unités de moins qu’en Irlande.

Voir la suite en cliquant sur « Consulter en ligne »

En savoir plus

À lire aussi