Portail Milieu Professionnel

ALCOOL / « Les femmes qui boivent ne sont pas celles que vous croyez »

Fin 2007, elle lançait une consultation d’alcoologie réservée aux femmes. La psychiatre addictologue Fatma Bouvet de la Maisonneuve tire une fois de plus la sonnette d’alarme sur l’alcoolisme au féminin..

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / « Les femmes qui boivent ne sont pas celles que vous croyez »

Depuis votre livre « Les femmes face à l’alcool »* où vous alertiez déjà sur la consommation d’alcool des femmes, qu’est-ce qui a changé ?
Fatma Bouvet de la Maisonneuve. On savait que la consommation d’alcool des femmes était en train de rejoindre celle des hommes, comme pour le tabac et les produits illicites, et des études nous l’ont confirmé.** Autre élément que je constate depuis des années dans mes consultations : les femmes qui ont des problèmes avec l’alcool, de tout âge d’ailleurs, ne sont pas celles auxquelles nous pensons dans notre imaginaire collectif, c’est-à-dire des femmes désociabilisées, précaires, avec un niveau d’instruction peu élevé. C’est l’inverse ! Les femmes qui boivent ne sont pas du tout celles que vous croyez : ce sont nos mères, nos sœurs, nos amies, nos collègues !

ELLE.fr. On peut dresser un portrait-robot de ces femmes ?
Fatma Bouvet de la Maisonneuve. D’après l’étude de l’ OCDE, ce sont les femmes les plus instruites, les plus diplômées et celles qui ont le plus de responsabilités qui sont aujourd’hui sujettes à des problématiques en lien avec l’alcool. Plusieurs éléments ont corroboré nos observations : on reconnaît aujourd’hui que le travail et le cumul des responsabilités sont des facteurs de risques, de stress et de dépression pour les femmes. Non pas du fait du travail uniquement mais plutôt à cause de la charge mentale, de l’accumulation des préoccupations et des responsabilités. Une des soupapes auxquelles les femmes ont recours facilement et sans ordonnance, c’est l’alcool !

Pour voir la suite de l’interview, cliquez sur « En savoir plus »

En savoir plus

À lire aussi