» retour

ALCOOL / Quand je bois, je ne sais pas m’arrêter

Une consommation excessive sans problème ?

Même si elle n’est pas quotidienne, votre façon de boire peut vous amener à des états d’ivresse avancée, voire à une perte de conscience. Avec sa cohorte de désagréments (maux de têtes, nausées, trous noirs, etc.), les lendemains sont souvent difficiles.

Avec le temps, vous pouvez également faire le constat que votre consommation d’alcool commence à avoir des conséquences sur vos relations et sur votre santé. Enfin, vous remarquez peut-être que votre comportement sur la route est de plus en plus souvent dangereux après avoir consommé de l’alcool.

Quelques conseils pour contrôler votre consommation

Face à cette difficulté, vous pouvez dans un premier temps essayer de reprendre le contrôle de votre consommation à travers ces quelques astuces :

  • Passez en revue vos habitudes et modifiez celles qui vous incitent à boire de l’alcool
  • Privilégiez les activités où vous n’allez pas être tenté de boire

Pour voir plus d’astuces pour contrôler sa consommation, cliquez « Consulter en ligne »

 

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Revue de presse

ALCOOL / Dry January : je ne vais pas boire une seule goutte d’alcool pendant un mois

Entre les soirées de fin d'année, Noël et le réveillon, on a tous passé le mois de décembre à picoler, reconnaissons-le. Et maintenant que la nouvelle année est là, l'heure est venue de faire notre liste de bonnes résolutions (tout en sachant qu'on ne les tiendra sans doute pas). C'est pourquoi je me suis dit qu'un petit challenge s'imposait et que si en plus, il y avait un article (et une bonne cause) à la clé, je serais obligée de le faire avec sérieux et rigueur. C'est pourquoi j'ai décidé de ne pas boire une seule goutte d'alcool pendant un mois entier. C'est ce qu'on appelle le défi "Dry January" (janvier sec).


Le 03 Jan 17
Revue de presse

ALCOOL / Fête et alcool, un cocktail pas si inoffensif pour le cerveau

Les efforts de promotion intenses liés au réveillon laissent penser qu’alcool et fête sont faits l’un pour l’autre. Boire est en effet un moyen simple et rapide d’être d’humeur joyeuse. Et, par la même occasion, de prendre du plaisir. Il suffit en effet de deux verres de vin pour activer des processus neurobiochimiques complexes, qui déclenchent la sécrétion de dopamine, un neurotransmetteur essentiel.


Le 09 Jan 17