Portail Milieu Professionnel

ALCOOL / Réveillon du Nouvel An: Pourquoi ressentons-nous le devoir de boire de l'alcool le soir du 31 décembre?

Nombreux sont ceux à penser qu’une soirée de la Saint-Sylvestre sans alcool est une soirée ratée.

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / Réveillon du Nouvel An: Pourquoi ressentons-nous le devoir de boire de l'alcool le soir du 31 décembre?

RÉVEILLON DU NOUVEL AN – « Hé,tu fais quoi pour le 31? – Je me mets la tête à l’envers, pardi! ». Il paraît que sans alcool, la fête est plus folle. Une idée qui ne doit pas particulièrement convaincre les Français, puisqu’en 2015 ils étaient 9 sur 10 à boire de l’alcool le soir du nouvel an, d’après une étude menée par la Prévention routière et Assureur Prévention.

L’alcool est devenu indissociable de la notion de fête en France et dans de nombreux pays du monde, mais pour le soir de la Saint-Sylvestre, il revêt même une dimension symbolique. Entre pressions sociales, psychologie, superstitions et traditions, il est très difficile d’échapper à la « coupette » de champagne (ou au verre de vodka) avant les douze coups de minuit.

Interviewées par Le HuffPost, Laurence Tibère, sociologue et anthropologue, Fatma Bouvet de la Maisonneuve, psychiatre addictologue et Danielle Cornot, enseignante chercheuse à l’université Jean Jaurès de Toulouse, nous expliquent ce qui nous pousse à vouloir forcément consommer de l’alcool pour ce jour si particulier.

En savoir plus

À lire aussi