Portail Milieu Professionnel

ALCOOL / Sept questions que vous vous posez (peut-être) sur l'alcool et la grossesse

On connaît bien le message officiel: zéro alcool pendant la grossesse... mais de nombreuses questions restent en suspens...

Alcool
Addiction Alcool - ALCOOL / Sept questions que vous vous posez (peut-être) sur l'alcool et la grossesse

« Si je suis à huit mois, je peux prendre juste du champagne non ? » Dire adieu à l’alcool fait partie des nombreuses bonnes résolutions (et privations) des femmes enceintes. Une enquête qualitative sur des forums de discussion publiée parSanté Publique France ce mardi dévoile que le message sur zéro alcool est passé. Mais que les consommations, ainsi que les interrogations, ont évolué. On en profite pour répondre à quelques questions sur grossesse et alcool

Boire enceinte, c’est grave docteur ?

Si l’on sait que globalement l’alcool et la grossesse ne font pas bon ménage, quantité de questions se bousculent sur le sujet. Et les réponses sont très variables selon l’interlocuteur… « Aujourd’hui, dans la littérature, tout est dit et son contraire sur l’alcool et la grossesse, reconnaît la démographe et sociologue Stéphanie Toutain, auteure de l’enquête. Le discours des gynécos est très hétérogène, les plus âgés ont tendance à dire qu’un verre de temps en temps ce n’est pas bien grave… » Le message officiel est bien plus strict : zéro alcool pendant neuf mois.

Quand faut-il s’arrêter de boire ?

Selon cette étude, « les effets délétères sur le nouveau-né de la consommation d’alcool pendant la grossesse sont mieux connus, par rapport aux enquêtes précédentes de même nature. » Un message bien intégré, mais avant de découvrir sa grossesse, l’alcool a parfois coulé à flots… « C’est tout le paradoxe de notre message, reconnaît Philippe Deruelle, secrétaire général du Collège national des gynécologues et obstétriciens. On dit zéro alcool, mais souvent les femmes s’aperçoivent qu’elles ont bu un verre ou deux avant de se savoir enceinte. Il ne faut pas être alarmiste. C’est plus embêtant si on se prend une cuite au moment au-delà de la 5e semaine de grossesse… »

En savoir plus

À lire aussi