Portail Milieu Professionnel

ALCOOL / Trop c'est combien ?

La semaine alcool lancée par l'OFSP est l'occasion pour chacun et chacune de réfléchir à sa consommation. Mais qui boit de l'alcool en Suisse et comment? Quelles peuvent être les conséquences? Addiction Suisse fait le point et rappelle que de l'aide existe.

Alcool

Les maladies liées à l’alcool: les cancers aux premières loges

On le sait, l’alcool augmente le risque d’accidents. Par contre, on oublie souvent que  l’alcool, quand il est consommé trop et/ou trop souvent, est un facteur de risque important pour différents cancers: œsophage, cavité buccale, foie, sein, système gastro-intestinal. L’alcool déclenche des processus dans notre corps qui sont directement liés à l’apparition et à l’évolution de maladies. Ainsi, 29% des décès liés à l’alcool sont dus à des cancers. La cirrhose du foie intervient dans une proportion similaire (26%).

Comment éviter de passer à une consommation à risque?

La limite entre une consommation conviviale et un problème d’alcool se franchit souvent de manière imperceptible, progressivement, par habitude. Il existe des trucs qui permettent de garder sa consommation d’alcool sous contrôle:

  • Buvez au moins une boisson sans alcool entre deux verres d’alcool.
  • Si vous avez soif, désaltérez-vous avec des boissons sans alcool attractives.
  • Ne buvez pas plus d’un verre par heure et pas plus de quatre verres en tout.
  • Ne buvez pas l’estomac vide
  • Refusez que l’on vous resserve avant que vous n’ayez terminé votre verre.
  • Savourez vos boissons en buvant lentement.

Plus d’infos en cliquant sur « Consulter en ligne »

En savoir plus

À lire aussi