» retour

ALCOOL / Sober Party : La nouvelle tendances des rave sans alcool en France

Phénomène en pleine expansion, les ‘sober party’ ou littéralement ‘fêtes sobres’ révolutionnent le format des soirées. Bien sûr, faire la fête sans influence et danser en étant tout à fait sous-contrôle n’est pas novateur. Mais en relativisant, l’observation est vite faite ; rares sont les établissements de nuit, les événements dansants qui ne proposent pas d’alcool au bar.

De nombreux organismes se mobilisent désormais et initient des évènements sans-alcool dans le but de revaloriser l’énergie du public autour de la musique. Une pratique déjà répandue chez nos voisins berlinois et londoniens, grâce aux organisateurs We Are One, Ecstatic Dance ou encore Morning Gloryville. Que ce soit en journée ou toute une nuit durant, les participants profitent de DJ sets, projections laser voire jus de fruits frais. L’ambiance n’y est pourtant pas moins délurée puisque costumes, paillettes et couleurs fluos y sont bien présentes, à l’instar des raves habituelles.

Parmi ces organisateurs qui revendiquent le sans-alcool, DayBreaker est l’un des plus influents. Un projet itinérant qui a pris racine à New-York, avant de s’exporter de part et d’autres des Etats-Unis, de San Francisco à Miami. DayBreaker a également célébré ses premières éditions à Shanghai, Montréal, Londres, et bientôt Paris. Les fondateurs de Daybreaker, Brimer et Radha, racontent pourquoi ils ont voulu initier ce nouveau concept.

Finalement, ce que désirent Brimer et Rhada, c’est de faire de la fête un événement spirituel et bon pour le corps et l’âme.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Actualité

ALCOOL / Alternative à l’inaptitude à la conduite : l’éthylotest anti-démarrage, c’est parti !

L’ANPAA vient de signer une convention avec la Direction de la Sécurité et de la Circulation Routière (DSCR) permettant la mise en place dans 3 départements – Drôme, Nord et Marne – d’un protocole de préfiguration du dispositif d’éthylotest anti-démarrage (EAD) dans un cadre médico-administratif sur décision préfectorale accompagné d’un stage médico éducatif.


Le 07 Mar 17
ANPAA
Revue de presse

TABAC / Pourquoi aime-t-on tant fumer lorsqu’on boit de l’alcool?

Au regard de plusieurs études scientifiques, les consommations d’alcool et de tabac sont étroitement liées. Voilà pourquoi vos amis fumeurs (et peut-être vous également) ont si souvent envie d’une cigarette lorsqu’ils se retrouvent pour boire un verre. Si ce phénomène est fréquent, il était jusque-là bien difficile de pouvoir l’expliquer au-delà de l’aspect de plaisir. Mais, rassurez-vous, des chercheurs semblent avoir trouvé la réponse.


Le 03 Jan 17
Article scientifique

ALCOOL / Risque de réhospitalisation chez les personnes admises en service d’urgences pour alcoolisation aigue

L’existence d’un trouble de l’usage de l’alcool expose à un risque majoré de réadmission aux urgences (comparativement à la population générale), mais nous ne connaissons pas encore bien les facteurs associés à ce risque de rechute. Avant de présenter les résultats de cette étude, nous pouvons rappeler que l’alcool est responsable d’un décès sur 7 chez les hommes et d’un décès sur 13 chez les femmes (chez les 15-64 ans).


Le 29 Sep 17