Le monde du travail

Un gène pour boire modérément ?

La consommation d'alcool serait liée à un gène et une hormone, capables de réguler l'envie de boissons alcoolisées.

Alcool

Un gène serait capable de modérer l’envie de boire, selon les résultats d’une étude publiée dans les Actes de l’Académie des Sciences américaine . Une variante du gène ß-Klotho, déjà lié à la régulation de la consommation sociale d’alcool et présent chez environ 40% de la population est également lié à une envie modérée de boire de l’alcool. Cette découverte scientifique ouvrirait-elle une nouvelle voie thérapeutique pour traiter l’addiction et la surconsommation d’alcool , un vrai problème de santé publique ?

Les chercheurs de l ‘Université du Texas Southwestern Medical Center aux Etats-Unis ont mené une étude de grande ampleur avec 105 000 buveurs sociaux, « légers et lourds » et des non buveurs. Ils ont réalisé et comparé leurs profils génétiques. La consommation excessive d’alcool a été définie comme plus de 21 verres par semaine pour les hommes et 14 verres pour les femmes. La consommation d’alcool légère a été estimée à 14 boissons ou moins par semaine pour les hommes et 7 boissons ou moins par semaine pour les femmes.

En savoir plus

À lire aussi