» retour

Un verre après le travail et avant les enfants, quand peut-on parler d’excès ?

Louise (1) boit «au moins une bière et deux verres de vin rouge tous les soirs». Et ce, qu’elle soit «seule ou avec quelqu’un». C’est le rituel que cette mère de deux enfants, la trentaine, a mis en place pour parvenir à se «détendre», «faire le vide» et «se poser». Charlotte, même tranche d’âge, concède aussi avoir un rapport à l’alcool plus quotidien depuis la naissance de ses deux filles. «C’est devenu mon sas de décompression. Avant, pour me détendre, je rentrais chez moi, j’enfilais mon bas de pyjama et me collais devant le “Grand Journal”. Aujourd’hui, je bois un verre de vin. Parce que j’ai moins de temps et que c’est très efficace. Cela me donne l’impression d’avoir une vie après mes deux journées de travail (au bureau et à la maison).» De là à crier gare à l’alcoolisme «parental» ? Nous avons posé la question au Pr Michel Lejoyeux, professeur de psychiatrie et d’addictologie à l’université Paris VII (2). Entretien.

Michel Lejoyeux. – Oui, mais l’alcoolisme chez les adultes pâtit encore d’une sorte d’a priori et de tabou. Nous avons tendance à nous rassurer en disant que ça touche principalement les jeunes impulsifs… Or, la réalité est, bien sûr, très différente. L’alcoolisme est une maladie de la modernité : plus on est surmené professionnellement, plus on va en avoir besoin. Il y a une vraie corrélation, notamment chez les femmes, entre la journée professionnelle qui va être difficile, la soirée avec les enfants qui ne va pas être simple, et le recours, tellement facile, lui, à une molécule qui donne un coup de fouet et qui détend. Du moins en apparence…

En apparence, seulement ?
Il est vrai que le verre de vin ponctuel a un effet sédatif. Mais, dès que la consommation devient chronique, l’alcool a au contraire un effet stressant, angoissant et déprimant. Nous sommes dans le modèle type du faux-ami.

Cliquez sur “En savoir plus” pour accéder à l’article du Figaro Madame

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Vidéo

DROGUES / Olivier Le Nézet sur les jeunes et les addictions

L’exploration par Oze TV des pratiques des jeunes en matière d’addictions se poursuit. Cette fois, la vidéo que nous vous proposons est centrée sur les produits les plus consommés par les adolescents et les jeunes adultes : alcool-tabac-cannabis. Olivier Le Nézet, chargé d'études au pôle Enquêtes et analyses statistiques de l'OFDT, détaille les niveaux des usages de ces substances. Il décrit leurs spécificités et les différences observées selon l'âge. Enfin il apporte des précisions à propos des contrastes observés entre filles et garçons.


Le 01 Fév 17
Revue de presse

TABAC / Pourquoi aime-t-on tant fumer lorsqu’on boit de l’alcool?

Au regard de plusieurs études scientifiques, les consommations d’alcool et de tabac sont étroitement liées. Voilà pourquoi vos amis fumeurs (et peut-être vous également) ont si souvent envie d’une cigarette lorsqu’ils se retrouvent pour boire un verre. Si ce phénomène est fréquent, il était jusque-là bien difficile de pouvoir l’expliquer au-delà de l’aspect de plaisir. Mais, rassurez-vous, des chercheurs semblent avoir trouvé la réponse.


Le 03 Jan 17