Aller sur le site Addict'Aide grand public

«J’étais connecté de 5 heures  du matin à minuit»

«Je n’ai jamais cru qu’on pouvait tomber malade parce que l’on passe trop de temps connecté sur Internet. En 2014, je l’étais de 5 heures du matin à minuit, avec les écrans, les réseaux sociaux, les notifications… plus le boulot, plus des périodes compliquées au travail, plus la violence intrinsèque aux réseaux sociaux, aux blogs… Pour moi, ça a commencé par des signes chimiques, mal au ventre, mal au dos, etc., jusqu’à une incapacité totale, un écroulement massif. Je n’arrivais même plus à décrocher quand des amis m’appelaient.

«J’ai été pris en main par un psychiatre et un psychanalyste que je vois toujours. S’ensuit une thérapie assez classique avec prises de médicaments. Je me suis retrouvé en arrêt de travail pendant un mois et demi ou deux mois, ce qui n’est pas si long finalement. J’avais vraiment besoin de comprendre ce qui n’allait pas. J’ai dû quitter tout ce qui concerne le numérique pendant deux mois pleins, puis j’ai fait disparaître tout ce qui est notification.

Voir le reste de l’article sur le site de libération

Retour

Dans la même catégorie