«Promouvoir ensemble une grossesse sans alcool» – Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fœtale

Alcool
Addiction Alcool - «Promouvoir ensemble une grossesse sans alcool» – Journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fœtale

L’alcool présente un risque pour la santé de la femme enceinte et du fœtus. En l’état actuel des connaissances scientifiques, il n’est pas possible de définir une quantité d’alcool que l’on pourrait boire sans risque ou une période de la grossesse pendant laquelle la consommation n’entraînerait pas de conséquences négatives pour l’enfant. Or, les atteintes chez le nouveau-né peuvent être importantes.

En Suisse, 77 % des femmes s’abstiennent de boire pendant leur grossesse, mais certaines éprouvent des difficultés à le faire lorsqu’elles se trouvent dans un environnement où la consommation d’alcool est fréquente et où refuser un verre est considéré comme un manque de sociabilité. Les partenaires et les proches jouent donc un rôle important pour la santé de la mère et de l’enfant. Ils peuvent soutenir la future mère dans son désir d’abstinence en se montrant solidaires et en ne buvant pas non plus ou, du moins, en ne l’incitant pas à boire.

En parallèle, il est nécessaire de mieux sensibiliser le public aux risques liés à la consommation d’alcool durant la grossesse, mais aussi de protéger les personnes concernées: un grand nombre de pays ont mis en place des campagnes d’information et des réseaux professionnels pour soutenir les enfants touchés, ainsi que leurs parents et leur entourage. Dans ce domaine, la Suisse accuse un retard considérable.

Voir la suite de l’article sur le site « Addiction Suisse »

En savoir plus

À lire aussi