Portail Milieu Professionnel

Trouble d’usage d’alcool et vieillissement cellulaire, quand la génétique s’en mêle

Les télomères humains sont des répétitions en tandem situées aux extrémités des chromosomes qui protègent l'ADN chromosomique de la dégradation. Le raccourcissement des télomères fait partie du vieillissement naturel. En effet, lors de chaque division cellulaire, les télomères s’érodent jusqu’à atteindre une taille critique qui déclenche alors une entrée en senescence de la cellule. Les télomères agissent comme une horloge…

Alcool
Addiction Alcool - Trouble d’usage d’alcool et vieillissement cellulaire,  quand la génétique s’en mêle

Les télomères humains sont des répétitions en tandem situées aux extrémités des chromosomes qui protègent l’ADN chromosomique de la dégradation. Le raccourcissement des télomères fait partie du vieillissement naturel. En effet, lors de chaque division cellulaire, les télomères s’érodent jusqu’à atteindre une taille critique qui déclenche alors une entrée en senescence de la cellule. Les télomères agissent comme une horloge biologique régissant la durée de vie des cellules. Cependant, des facteurs tels que le stress, le tabagisme, la consommation de substances psychoactives, l’IMC et les troubles psychiatriques pourraient perturber le vieillissement cellulaire et affecter la longueur des télomères. Dans ce contexte, des études ont évalué les effets de la consommation d’alcool sur la longueur des télomères ; toutefois, les résultats ont jusqu’à lors  été contradictoires.

Afin d’éclaircir ce point, des chercheurs ont évalué l’association de la longueur des télomère avec le trouble d’usage d’alcool (TUAL), les comportements de consommation d’alcool, le stress et l’âge. La longueur des télomères a été quantifiée comme étant le rapport télomère/albumine (rapport T/S) obtenu à partir de l’ADN du sang périphérique (test PCR quantitatif), auprès de 260 participants avec un TUAL et de 449 sujets contrôles non dépendants issus d’une base de données du National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (NIAAA). Les auteurs ont retrouvé que les sujets avec un TUAL présentaient une longueur des télomères plus courte par rapport au groupe contrôle avec l’âge et le TUAL, comme facteurs prédictifs indépendants, ainsi qu’un effet significatif du TUAL avec interaction de l’âge sur la longueur des télomères. La longueur des télomères était également associée à l’impulsivité chez les sujets avec un TUAL. Les auteurs n’ont pas retrouvé d’association entre la longueur des télomères et la chronicité de la consommation d’alcool, les quantités d’alcool consommées ou l’exposition à un traumatisme pendant l’enfance, que ce soit chez les sujets avec un TUAL ou chez les sujets sains, bien que très peu de sujets contrôles aient signalé des antécédents de traumatismes pendant l’enfance.

Ces résultats corroborent les résultats des études antérieures, à savoir un raccourcissement des télomères en lien avec un TUAL et montrent à la fois un effet du TUAL sur la longueur des télomères indépendant de l’âge ainsi qu’une interaction significative du TUAL par âge sur la longueur des télomères. Ces résultats concordent ainsi avec une accélération du vieillissement cellulaire chez les sujets présentant un TUAL.

En savoir plus

À lire aussi