Une étude suggère qu’arrêter de consommer de l’alcool peut améliorer les fonctions cognitives en seulement 18 jours

Une étude publiée dans la revue Alcohol and Alcoholism a redonné de l’espoir aux personnes alcooliques, montrant que la majorité de ceux qui réussissent à arrêter de consommer de l’alcool notent des améliorations de leurs fonctions cognitives significatives après seulement quelques semaines.

Alcool
Addiction Alcool - Une étude suggère qu’arrêter de consommer de l’alcool peut améliorer les fonctions cognitives en seulement 18 jours

Les déficits cognitifs ont été améliorés chez 63 % des participants à l’étude après seulement 18 jours de sobriété, ce qui montre qu’une nette amélioration est possible en peu de temps.

Le trouble d’utilisation de l’alcool (TUA) est une difficulté à contrôler la consommation d’alcool, les personnes développant souvent une tolérance et nécessitant des quantités de plus en plus élevées pour obtenir le même effet.

Une forte consommation d’alcool est liée à un grand nombre de déficits cognitifs, y compris le stockage et la récupération d’informations, alors qu’une consommation sévère peut causer des lésions cérébrales.

Néanmoins, des preuves antérieures ont montré que devenir sobre peut inverser certains des déficits associés au TUA. Mais, comme pour de nombreuses recherches sur le cerveau, les scientifiques ignorent ce qui se passe exactement.

Pour mieux le comprendre, les chercheurs ont dû adopter une approche longitudinale, dans laquelle sont étudié les mêmes personnes sur une période de temps pour analyser les différents changements.

Les chercheurs ont étudié 32 personnes atteintes de TUA sévère, dont 24 hommes, après 8 jours de sobriété, puis après 18 jours.

Les résultats ont révélé que 60% des participants à l’étude avaient des troubles cognitifs après 8 jours de sobriété. 63% d’entre eux ont montré des améliorations jusqu’à des niveaux normaux après 18 jours.

À lire aussi