Addiction et interaction gène-environnement

Alcool / 11 avril 2016

Alcool

La vulnérabilité à l’addiction dépend de l’interaction entre nos gènes et l’environnement. Les drogues ont aussi comme un de leurs nombreux effets de modifier durablement l’expression des gènes par des mécanismes épigénétiques (remodelage de la chromatine).
Ces modifications épigénétiques sont des modifications chimique des bases de notre ADN ou des protéines histones sur lesquelles elles s’enroulent. Enfin, des travaux récents démontrent que des molécules pharmacologiques ciblant les enzymes impliquées dans ces mécanismes épigénétiques peuvent contrer ou prévenir des comportements addictifs.

En savoir plus

Addiction et interaction gène-environnement


Source de l'article : GRAP

» en savoir plus sur GRAP

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir

À lire aussi