Voir : Complément d'Enquête sur la fabrication de la cocaïne - En route pour Paris, capitale européenne de la cocaïne.

Autres drogues
Addiction Autres drogues - Voir : Complément d'Enquête sur la fabrication de la cocaïne - En route pour Paris, capitale européenne de la cocaïne.

Image par A_Different_Perspective de Pixabay

Le point de départ de cette route de la cocaïne, c’est la cordillère des Andes, non loin de la ville de Medellín, réputée pour être un foyer important de narco-trafic.

Le « laboratoire » de Pablo, fabricant de cocaïne est plutôt sommaire mais va permettre de transformer la feuille de coca en poudre qu’il revendra ensuite aux trafiquants.

Premier maillon de la chaîne de distribution, Pablo ne gagne pas beaucoup d’argent comparé aux profits des trafiquants une fois la cocaïne vendue sur le marché parisien cent fois plus cher.

Le processus de fabrication de la cocaïne inclut des produits très toxiques comme du ciment, de l’essence, de l’acide sulfurique ou encore du déboucheur pour canalisation.

Une fois transformée, la cocaïne devra être acheminée jusqu’à l’acheteur, parfois au péril de sa vie, un long voyage à travers le Pérou, puis le Brésil,  avant d’atteindre le Maroc, pays de rebond, pour enfin rejoindre sa destination finale, la France.

Car en quelques années, Paris est devenue la capitale européenne de la consommation de cocaïne.

En 20 ans, la consommation de cocaïne a été multipliée par 4 dans notre pays, qui  compte désormais 2 millions d’expérimentateurs et 600 000 usagers réguliers.

L’intérêt de ce documentaire réside dans le fait qu’il montre l’ensemble des étapes nécessaires dans le trafic de la cocaïne. Une véritable aventure que nous vous invitons à suivre.

Voir l’extrait sur le site de France Info en cliquant sur « En savoir plus »

En savoir plus

À lire aussi