Portail Milieu Professionnel

Décès directement liés aux drogues

Combien de personnes décèdent chaque année en France après une consommation de substances psychoactives (drogues illicites ou médicaments opioïdes) ? Quelles substances sont le plus souvent en cause  et quelles évolutions peut-on observer ?

Toutes les addictions
Addiction Toutes les addictions - Décès directement liés aux drogues

L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies consacre un numéro de sa publication Tendances à ces questions, dans un contexte où il semble que les risques ne pèsent plus uniquement sur les seuls usagers de drogues mais aussi sur des personnes qui consomment ces produits avec un objectif initial de lutte contre la douleur. Rédigée par Anne-Claire Brisacier, Christophe Palle et Michel Mallaret responsable du Centre Régional de Pharmacovigilance et du Centre d’Évaluation et d’Information sur la Pharmacodépendance-Addictovigilance de Grenoble,  l’analyse se penche sur les décès directement liés aux drogues (DDLD). Il s’agit des décès par intoxication survenant peu de temps après une consommation de substance(s) psychoactive(s). On parle de décès par surdose lorsque la quantité prise est supérieure à la dose limite tolérée par l’organisme. Par ailleurs, des consommations de produits tels que la cocaïne et le cannabis peuvent entraîner des complications cardiovasculaires peu après un usage et conduire au décès.

En savoir plus

À lire aussi