Alcool - Alcool et société

Environnement de l’alcool

La consommation de l’alcool, en particulier en France, fait partie intégrante de notre vie sociale, elle est en même temps un héritage culturel avec le rayonnement international des vins français mais aussi un symbole de la gastronomie. Il y a donc des difficultés pour réellement inclure l’alcool dans le champ des drogues car il fait partie de notre quotidien et a une ancienneté millénaire. Ses dommages sanitaires et sociaux sont pourtant bien réels puisque chaque année l’alcool provoque en France plus de 50 000 morts par an. Cette connaissance « intime » du produit fait en sorte que l’alcool est encore difficilement perçu comme une drogue à part entière.

La dimension sociale de l’alcool facilite l’accès à ce dernier, l’alcool est présent dans toutes les fêtes, célébrations ou même grand événements et celui qui ne boit pas est souvent vu comme quelqu’un de triste. Une personne souffrant de dépendance sera souvent stigmatisée pour sa faiblesse ou son manque de volonté alors qu’il s’agit d’une maladie.

 

D’un point de vue économique, l’alcool a une place très particulière en France. Les boissons alcoolisées représentent une manne financière importante (production, importation, vente…). Les intérêts des industries de l’alcool sont défendus par un lobby très puissant et écouté au sein des gouvernements. Ce dernier promeut des pratiques marketing allant à l’encontre des préoccupations de santé publique afin de vendre toujours plus (marketing sur internet, ciblage des jeunes, cassage des prix, refus de mentionner les dangers de l’alcool sur la bouteille). Il est important de souligner que le modèle économique des grandes industries de l’alcool est basée sur les consommations à risques et la dépendance (ces typologies de consommateurs représentent 90% des bénéfices des alcooliers).

Il n’est plus possible aujourd’hui d’envisager la consommation d’alcool uniquement par le prisme de “l’alcoolisme”, il convient de distinguer plusieurs niveaux d’usages :

  • Les non-consommateurs
  • Les usagers à faibles risques
  • Les consommateurs problématiques
  • Les dépendants

Chiffres clés : 

  • 11.9l d’alcool consommé par en moyenne par les français de 15 ans et plus
  • 17% des 18-75 ans déclarent avoir eu une alcoolisation ponctuelle importante (API) dans le mois ce taux s’élève à 50% pour les jeunes de 17 ans
  • 10% des français sont des consommateurs quotidiens d’alcool
  • 3.4 millions de personnes de 18-75 ans sont estimés consommateurs à risques soit environ 8% de la population
  • 135 000  consommateurs se sont rendus dans des centres spécialisés
  • 115 000 condamnation pour conduite en état d’ivresse
  • 49000 décès par an liés à l’alcool
  • Coût social de l’alcool :  120 milliards d’euros
  • 32% des femmes enceintes déclarent avoir consommé de l’alcool durant leur grossesse

Sources : OFDT

Si vous souhaitez avoir accès à des connaissances plus scientifiques sur le sujet, cliquez sur En savoir plus 

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir