Alcool - Les complications de l'addiction à l'alcool

Complications de santé 

Quelques chiffres sur les dommages sanitaires de l’alcool 

  • 49.000 morts chaque année
  • 3ème cause de mortalité,
  • 2ème cause de mortalité évitable,
  • 1ère cause de mortalité prématurée.
  • 1ère cause de mortalité des 18-25 ans
  • 2ème cause médicale d’hospitalisation en France (plus de 800000 chaque année).

Cancers

L’alcool est la deuxième cause de cancers :

 

 

Cancer des voies aérodigestives supérieures; Cancer de l’œsophage; Carcinome hépatocellulaire (complication d’une cirrhose alcoolique);  Cancer colo-rectal; Cancer du sein

Système digestif

-Diarrhées
-Œsophagite, gastrite
-Maladie alcoolique du foie (stéatose hépatique, hépatite alcoolique aiguë,cirrhose hépatique)
-Pancréatite aiguë, pancréatite chronique calcifiante

Système nerveux

Troubles cognitifs liés à l’alcool (troubles d’intensité légère à sévère)

-Près de 3/4 des patients hospitalisés pour alcoolisme chronique présente des troubles cognitifs. Les plus connus correspondent à des lésions du cerveau particulière mais il existe aussi des troubles légers que l’on appelle “troubles cognitifs liés à l’alcool”, en l’absence de prise en charge, ces troubles légers peuvent devenir plus graves par la suite.

– Les principales atteintes concernent les fonctions exécutives (capacités d’abstraction, de conceptualisation, d’organisation ou d’attention) , les fonctions visuo-spatiales (mémoire visuelle, orientation spatiale) ou encore la mémoire. D’autre perturbations sont envisageables comme l’Alexithymie (incapacité à décrire ses propres états émotionnels et ceux d’autrui) et d’autres difficultés de traitement des émotions. Ces troubles cognitifs peuvent être des facteurs aggravant de consommation et donc perturber les soins.

Démences :
-Syndrome de Korsakoff (favorisé par une carence en vitamine B1)
-Démence alcoolique (voir notre article sur le sujet)
-Encéphalopathie de Gayet-Wernicke(favorisée par une carence en vitamine B1)
-Encéphalopathie hépatique (confusion mentale, astérixis)Atrophie cérébelleuse

Epilepsie, le plus souvent généralisée :

Polynevrites sensitivo-motrices (crampes nocturnes, douleurs, paresthésies)

Neuropathie optique (pouvant conduire à la cécité)

Traumatismes :
-Hématomes cérébraux
-Hémorragies cérébrales ou méningées

Cardiovasculaires

-Hypertension artérielle
-Troubles du rythme
-Cardiomyopathies non obstructives

Rhumatologiques

-Nécrose de la tête fémorale
-Ostéoporose

Traumatiques


-Fractures
-Traumatismes crâniens

Métaboliques



-Hypoglycémies
-Hypertriglycéridémie
-Dénutrition
-Hyperuricémie et goutte

Psychiatriques

-Dépression
-Trouble anxieux

Obstétricales :Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (dysmorphie et retard mental)

GénitalesDysfonctions sexuelles (impuissance)

 

Complications sociales

L’alcool, produit qui procure le plus de plaisir et de bien-être est simultanément le produit le plus dangereux.

L’alcool est à la fois :

  • la cause directe de maladies (dépendance…) et de délinquance (routière, ivresses publiques et manifestes…),
  • le facteur déclenchant de nombreuses autres maladies (cirrhoses, cancers, troubles neuropsychopathologiques, suicides…),
  • l’élément facilitateur d’une très importante délinquance (violences, violences familiales, sexuelles…).
  • Un facteur de risque majeur pour le développement du cerveau des enfants et des adolescents

Notre société ne perçoit ainsi que la partie émergée de l’iceberg, soit environ 10% de la réalité des dommages.

Infractions et délinquances directement liées à l’alcool :

  • 74 994 infractions d’ivresses publiques et manifestes
  • 386 828 contrôles routiers à alcoolémies positives

Les violences et la délinquance favorisées par l’alcool

Il faut savoir que, le plus souvent, son rôle n’est pas perçu par la société car c’est l’acte délictuel qui est enregistré et le facteur déclenchant ou favorisant qu’est l’alcool n’st pas comptabilisé.

  • 40 % des violences familiales et/ou conjugales (environ 400.000 personnes chaque année)
  • chez les femmes la moitié des violences conjugales sont en lien avec l’alcool
  • 25 % des faits de maltraitance à enfants
  • 30 % des viols et agressions sexuelles (environ 50.000 personnes chaque année)
  • 30% des faits de violences générales (environ 200.000 personnes chaque année)

Si vous souhaitez avoir accès à des connaissances plus scientifiques sur le sujet, cliquez sur En savoir plus 

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir