Arrêter de fumer dans les 3 mois avant le début de la grossesse n’est pas suffisant pour éviter les méfaits du tabac : le placenta en conserve la mémoire.

Tabac
Addiction Tabac - Arrêter de fumer dans les 3 mois avant le début de la grossesse n’est pas suffisant pour éviter les méfaits du tabac : le placenta en conserve la mémoire.

Fumer pendant la grossesse expose à de nombreuses complications (1) : hormis la mort in utero, citons le décollement placentaire, le placenta prævia (2), l’accouchement prématuré (3), le retard de croissance in utero (4) et des malformations congénitales (5).

A plus long terme, on observe des effets pendant l’enfance et l’adolescence : des troubles respiratoires (6, 7) et métaboliques (8, 9), ainsi que des troubles cognitifs (10), en particulier.

Il y a quelques années, Magnus et al. (11) avaient montré que lorsque des grands-mères avaient fumé pendant leur grossesse, le risque de développer un asthme chez les petits-enfants était augmenté de 15% à l’âge de 3 ans et de 21% à l’âge de 7 ans, indépendamment du statut tabagique de la mère.

Malgré toutes ces preuves de l’action du tabac sur le placenta, le fœtus et l’enfant, les mécanismes moléculaires impliqués restent mal connus à ce jour. Certaines expositions prénatales ont un effet sur les maladies chroniques à très long terme, que l’on ne sait pas expliquer biologiquement. La méthylation de l’ADN (modifications épigénétiques) pourrait être un mécanisme biologique qui expliquerait ces effets très tardifs.

L’objectif de l’étude menée par Sophie Rousseaux et al. était d’étudier les effets du tabagisme d’une manière générale avant et pendant la grossesse sur la méthylation de l’ADN placentaire.

Des échantillons de placenta ont été prélevés au moment de l’accouchement chez 568 femmes de la cohorte mère-enfant EDEN (12), entre 2002 et 2006 dans les maternités de Nancy et de Poitiers. Le statut tabagique des femmes et de leur conjoint, ainsi que l’exposition au tabagisme passif (à la maison ou au travail) ont été recueillis et elles ont été réparties dans 3 groupes :

  • non-fumeuses (381 femmes) : avoir arrêté de fumer au moins 3 mois avant la grossesse, et ne pas fumer pendant la grossesse,
  • ex-fumeuses (70 femmes) : avoir arrêté dans les 3 mois précédant la grossesse, et ne pas fumer pendant la grossesse,
  • fumeuses (117 femmes) : avoir continué à fumer avant et pendant la grossesse.

Voici les principaux résultats de cette étude :

  • dans 26 régions génomiques, le niveau de méthylation reste élevé malgré l’arrêt du tabac (dans les 3 mois avant la grossesse), comparable à celui des fumeuses (avant et pendant la grossesse). Ces régions portent la mémoire épigénétique de l’exposition au tabac.
  • dans 152 régions génomiques, après l’arrêt du tabac (dans les 3 mois avant la grossesse), la méthylation de l’ADN semble revenir au même niveau que celui des non-fumeuses (arrêt du tabac au moins 3 mois avant la grossesse) : ce sont les régions que les auteurs ont classées comme réversibles, après l’arrêt du tabac.
  • les régions qui sont particulièrement affectées par le tabagisme sont plus souvent situées sur des régions dites « enhancers », des régions qui régulent l’expression des gènes à distance, ce qui est un autre mécanisme de régulation, en proximité immédiate, qui se fait par les régions promotrices.

Cette étude et la première à mettre en évidence des méthylations de l’ADN au niveau du placenta, car beaucoup d’études montraient les effets du tabac sur la méthylation de l’ADN au niveau du sang du cordon ombilical.

Le placenta est un organe majeur pour la construction et le développement de l’enfant au cours de la grossesse et pour la régulation des échanges materno-fœtaux. Il est unique, au sens qu’il est éphémère ; il se construit uniquement pour la grossesse. On peut le collecter facilement, avoir des échantillons. De plus, il peut porter une mémoire des expositions qui ont eu lieu pendant la grossesse. On le voit comme une sorte d’archive biologique des expositions environnementales.

Dr Philippe Arvers (1,2,3)

1 – Observatoire Territorial des Conduites à Risques de l’Adolescent (MSH-UGA)

2 – 7ème Centre Médical des Armées (Antennes de Varces et Chambéry)

3 – Institut Rhône Alpes Auvergne de Tabacologie (Lyon)

 

Références bibliographiques

1 Ershoff D, Ashford TH, Goldenberg R. Helping pregnant women quit smoking: an overview. Nicotine Tob Res. 2004;6(Suppl 2):S101–5.

2 Ananth CV, Savitz DA, Luther ER. Maternal cigarette smoking as a risk factor for placental abruption, placenta previa, and uterine bleeding in pregnancy. Am J Epidemiol. 1996;144:881–9.

3 Nabet C, Ancel P-Y, Burguet A, Kaminski M. Smoking during pregnancy and preterm birth according to obstetric history: French national perinatal surveys. Paediatr Perinat Epidemiol. 2005;19:88–96.

4 Cnattingius S. The epidemiology of smoking during pregnancy: smoking prevalence, maternal characteristics, and pregnancy outcomes. Nicotine Tob Res. 2004;6(Suppl 2):S125–40.

5 Hackshaw A, Rodeck C, Boniface S. Maternal smoking in pregnancy and birth defects: a systematic review based on 173 687 malformed cases and 11.7 million controls. Hum. Reprod. Update. 2011;17:589–604.

6 Burke H, Leonardi-Bee J, Hashim A, Pine-Abata H et al. Prenatal and passive smoke exposure and incidence of asthma and wheeze: systematic review and meta-analysis. Pediatrics. 2012; 129:735–44.

7 Hylkema MN, Blacquière MJ. Intrauterine effects of maternal smoking on sensitization, asthma, and chronic obstructive pulmonary disease. Proc Am Thorac Soc. 2009;6:660–2.

8 Cupul-Uicab LA, Skjaerven R, Haug K, Melve KK et al. In utero exposure to maternal tobacco smoke and subsequent obesity, hypertension, and gestational diabetes among women in the MoBa cohort. Environ Health Perspect. 2012;120:355–60.

  1. Ino T. Maternal smoking during pregnancy and offspring obesity: metaanalysis. Pediatr Int. 2010;52:94–9.

10 Clifford A, Lang L, Chen R. Effects of maternal cigarette smoking during pregnancy on cognitive parameters of children and young adults: a literature review. Neurotoxicol Teratol. 2012;34:560–70.

  1. Magnus MC, Håberg SE, Karlstad Ø, et al. Grandmother’s smoking when pregnant with the mother and asthma in the grandchild: the Norwegian Mother and Child Cohort StudyThorax 2015;70:237-243.

12 Heude B, Forhan A, Slama B, Douhaud L et al. The EDEN mother-child cohort on the prenatal and early postnatal determinants of child health and development, Int J Epidemiol, dyv151 (2015)

 

 

EN SAVOIR PLUS

À lire aussi