Le monde du travail

Ben is Back : Julia Roberts entre Oscar et Opioïdes (Le monde)

Il y a là, et dans quelques autres séquences, l’esquisse d’un film qui prendrait de la hauteur pour évoquer l’épidémie d’addiction aux opioïdes qui ravage les Etats-Unis.

Autres drogues
Addiction Autres drogues - Ben is Back : Julia Roberts entre Oscar et Opioïdes (Le monde)

Ben Is Back est parsemé d’éclats de vérité. Lorsque Ben (Lucas Hedges), dépendant à l’héroïne, surgit au domicile familial, dans une maison cossue d’une lointaine banlieue américaine, son beau-père afro-américain (Courtney B. Vance), furieux de voir le jeune homme rompre de nouveau l’un des innombrables pactes conclus avec les siens, demande : « Est-ce qu’on aurait donné autant de deuxièmes chances à un jeune Noir ? » Ce à quoi la mère de Ben, Holly (Julia Roberts), répond : « Ne recommence pas. »

Il y a là, et dans quelques autres séquences, l’esquisse d’un film qui prendrait de la hauteur pour évoquer l’épidémie d’addiction aux opioïdes qui ravage les Etats-Unis. Le reste du temps, Peter Hedges (père de Lucas) s’en tient aux figures du drame familial, agençant son film autour de la figure de Holly, à laquelle Julia ­Roberts prête tout son talent et un peu plus. Ce supplément donne souvent l’impression d’être destiné aux votants de l’académie qui décerne les Oscars.

Les craintes et les aveuglements d’une mère sont dans un premier temps contenus dans les confins de la famille. Ben Is Back ressemble alors à un film indépendant sur le plateau duquel se serait invitée une immense star qui s’autorise les effets dignes de son statut – spectaculaires. L’effet distrait parfois du propos du film. Il arrive aussi que ces excès et la modestie et la ténacité de Lucas Hedges (que l’on avait découvert dans Manchester by the Sea) s’harmonisent. Le garçon d’une vingtaine d’années, qui est censé ne pas quitter la sober living house où l’ont placé ses parents, est revenu pour passer Noël avec les siens – sa mère, son beau-père, sa sœur (Kathryn Newton à qui incombe le rôle de la sceptique) et les deux jeunes enfants des deux premiers.

Voir la bande annonce 

En savoir plus

À lire aussi