Coupe du Monde : la Seine-Saint-Denis veut alerter contre les risques des paris sportifs

Le Conseil Départemental lance cette semaine une campagne de sensibilisation détournant les slogans des opérateurs de paris en ligne. Elle estime que ces derniers visent principalement les jeunes des quartiers populaires, pourtant plus vulnérables, en utilisant leurs codes.

Jeux de hasard et d'argent
Addiction Jeux de hasard et d'argent - Coupe du Monde : la Seine-Saint-Denis veut alerter contre les risques des paris sportifs

« Grosse cote, gros grain, gros respect » devient « grosse mise, grosse perte, grosse galère » ; « Tout pour la daronne », parodié en « Retour chez la daronne »… A quelques jours du coup d’envoi de la coupe du monde de Football 2022 , le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis fait le pari du détournement dans une campagne d’affichage qui vise à sensibiliser les plus jeunes aux risques des paris sportifs.

En effet, l’Autorité nationale des jeux (ANJ) note que 69 % des usagers des paris en ligne ont moins de 35 ans, et 34 % entre 18 et 24 ans pour l’année 2020 (contre 25 % en 2012). Le département le plus jeune et le plus populaire de France est donc particulièrement touché par le phénomène, qui a engendré l’année dernière 1,3 milliard d’euros de pertes d’argent pour les parieurs français.

Les jeunes particulièrement visés

« Ce sont des entreprises sans foi ni loi, qui utilisent tous les codes des quartiers populaires, et visent donc une catégorie sociale particulièrement vulnérable au jeu et à ses dangers. Je n’accepte pas que l’on promette à ces jeunes une amélioration de leur situation et celle de leur famille par le jeu d’argent ! » s’insurge Stéphane Troussel, président (PS) du Conseil Départemental.

Voir la suite de l’article sur le site des Echos 

À lire aussi