Estimation des surcoûts de santé liés à l’usage de tabac pendant la grossesse : une étude de cohorte parue dans Addiction.

Tabac / 16 février 2018

Tabac
Addiction Tabac - Estimation des surcoûts de santé liés à l’usage de tabac pendant la grossesse : une étude de cohorte parue dans Addiction.

On sait que le tabac a de nombreuses conséquences négatives sur le fœtus, en particulier des morts in utero plus fréquentes, une taille fœtale moyenne réduite, et un risque de prématurité plus élevé. Mais peu de choses sont connues sur les conséquences à long terme de l’exposition fœtal au tabac, en particulier les conséquences sur les coûts de santé en populations pédiatriques.

 

Dans cette étude anglaise, les auteurs ont utilisé une base de données inter-hospitalières sur une période allant de 2003 à 2015. Ils ont analysé et calculé les coûts de santé globaux pendant un an, cinq ans, et dix ans après la naissance. Au total, ce sont plus de 90 000 grossesses qui ont été étudiées. Les analyses étaient ajustées par l’année de naissance, le niveau socioéconomique, le nombre d’enfants, le sexe de l’enfant, et le mode d’accouchement.

 

L’usage de tabac pendant la grossesse était associé à davantage de consultations chez le généraliste, mais aussi davantage de prescriptions, et davantage d’hospitalisations. Les surcoûts de santé calculés chez les enfants exposés au tabac étaient de 91£ (environ 80€) à 1 an, 222£ (environ 200€) à 5 ans, et en moyenne 366£ (environ 330€) à 10 ans, même si pour ce dernier chiffre, l’intervalle de confiance ne permettait pas de conclure car la marge d’erreur était non-significative.

 

Les résultats de cette étude montrent pour la première fois de cette manière que l’exposition au tabac pendant la grossesse a des conséquences médicales et médico-économiques de long-terme sur les enfants qui en ont été victimes. Reste maintenant à explorer quelles peuvent être les causes de ces surcoûts de santé : vulnérabilité pulmonaire et/ou immunitaire ? retard de croissance ? causes médicales indirectes ?

 

Si le tabac n’a pas d’effet malformatif au même titre qu’un produit comme l’alcool, il semble néanmoins impacter la trajectoire évolutive de l’enfant bien au-delà de la seule période de grossesse, et cet impact se répercute sur le système de santé lui-même, par une surconsommation de soins et de coûts de santé.

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Tabac

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir