Le Fentanyl et ses dérivés continuent à remplacer l’héroïne dans l’univers des drogues : un article de Forensic Psychiatry sur l’Ocfentanil et le Carfentanyl.

Autres drogues / 15 mai 2018

Autres drogues
Addiction Autres drogues - Le Fentanyl et ses dérivés continuent à remplacer l’héroïne dans l’univers des drogues : un article de Forensic Psychiatry sur l’Ocfentanil et le Carfentanyl.

Le marché de la drogue est chaque jour un peu plus envahi par de nouvelles substances psychoactives qui représentent un danger majeur pour les usagers, et dont l’émergence récente n’a pas toujours permis une adaptation de leur statut légal. Parmi ces substances, on retrouve notamment des dérivés du fentanyl, tels que l’ocfentanil et le carfentanil, qui sont responsables de multiples cas d’intoxications, létales ou non.

 

L’ocfentanil est un analogue du fentanyl estimé 2.5 et 10 fois plus puissant que le fentanyl et la morphine respectivement. Il a initialement été évalué pour ses propriétés antalgiques. Il est généralement vendu sous forme de poudre blanche ou brune  utilisée pour couper l’héroïne ou vendue en tant qu’héroïne ou « héroïne synthétique ». De nombreux cas d’intoxications ont été rapportés ces dernières années en Europe, Suisse, Irlande, Etats-Unis et au Canada motivant deux alertes mondiales en 2013 et 2015. L’ocfentanil est surveillé par l’organisation mondiale de la santé et déjà interdit dans plusieurs pays européens, asiatiques et aux Etats-Unis.

 

Le carfentanil est un fentanyl carboxylé estimé 100 et 10 000 fois plus puissant que le fentanyl et la morphine respectivement. Il est décrit comme le plus puissant et le plus dangereux des dérivés du fentanyl actuellement commercialisés. Il est vendu en tant que poudre blanche, rose ou brune utilisée pour couper l’héroïne, la cocaïne ou le fentanyl. Il est habituellement fabriqué en Chine et exporté partout dans le monde mais constitue une problématique majeure surtout aux Etats-Unis. Par exemple, en Ohio en 2016, on a recensé 4000 décès attribués au mésusage d’héroïne et carfentanil, ce qui correspond à une augmentation de 36% par rapport à l’année précédente. En effet, si une ou deux doses de Naloxone sont habituellement efficaces pour traiter une overdose à l’héroïne, il semblerait qu’il en faudrait six, voire plus, concernant le carfentanil. Les usagers de drogue semblent par ailleurs informés de ses dangers puisqu’ils se mettent en garde les uns les autres par le biais de forum. Le carfentanil est illégal  en Europe, aux USA, au Canada et en Australie en 2016 et la Chine l’a finalement interdit en mars 2017.

 

Malgré ces mesures, l’épidémie se poursuit avec des trafiquants qui tentent d’avoir toujours une longueur d’avance par rapport à la loi. Le Dark Net permet aujourd’hui l’achat très simple de ces produits avec des plateformes de vente similaires à Amazon, une fabrication souvent en Asie (Inde ou Chine notamment), et un colis soigné qui arrive à domicile quelques jours plus tard. Les dérivés du fentanyl sont très dangereux et nécessitent que les usagers soient prévenus de leur danger, ainsi que des mesures adaptées de la part des autorités.

 

Lucie Grange, interne en psychiatrie, Lyon

Benjamin Rolland, Service Universitaire d’Addictologie de Lyon

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Autres drogues

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir