L’épidémie d’EVALI et ses conséquences sur les ventes de tabac aux USA : le rôle majeur des centres de contrôle

Tabac
Addiction Tabac - L’épidémie d’EVALI et ses conséquences sur les ventes de tabac aux USA : le rôle majeur des centres de contrôle

Aux USA, on a pu observer une forte diminution des ventes de cigarettes, alors que celles des cigarettes électroniques augmentait de manière importante, entre 2011 et 2018, et jusqu’en 2019 (1,2).

En août 2019, une alerte sanitaire a été lancée par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) précisant que de jeunes adultes qui avaient utilisé récemment la cigarette électronique avaient été admis en unités de soins intensifs avec une symptomatologie pulmonaire de type pneumonie (3). Plus de 200 cas – hospitalisés et guéris après un traitement médical adapté – avaient alors été recensés dans 25 états américains, dont 5 en Caroline du Nord.

En octobre 2019, les CDC nommèrent cette pathologie « Ecigarette or Vaping product-use Associated Lung Injuries » (EVALI), c’est-à-dire « maladie des poumons associée à la cigarette électronique et produits de vapotage » (4).

Un mois plus tard, en novembre 2019 (5), les CDC admettent que cette pathologie est liée à l’achat (sur internet) de vaporisateurs de THC, en particulier ceux qui contiennent un additif dangereux, l’acétate de vitamine E.

Et force est de constater que les alertes américaines se sont produites alors même que le marché la vape est en plein essor, quand le BigTobacco, ou industrie du tabac, faisait face depuis trois ans à un déclin mondial : British American Tobacco (BAT) avait ainsi annoncé en septembre la suppression de 2 300 emplois dans le monde, et chez Philip Morris International (PMI), les bénéfices avaient diminué de 16 % au 3e trimestre 2019.

En parallèle, comme la vente de cigarettes électroniques parmi les jeunes avait augmenté de manière très importante, l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) a alors décidé d’interdire tous les arômes fruités et sucrés dans les cigarettes électroniques préremplies à système fermé, autorisant donc uniquement le tabac et le menthol comme arômes. En effet, plus de 80% des jeunes américains consommaient des produits aromatisés alors.

Alex Liber et collaborateurs, de l’université de Georgetown dans le Connecticut, ont étudié l’évolution des ventes de tabac (cigarettes et de cigarettes électroniques) entre 2017 et 2020.

Ils ont analysé les ventes de cigarettes et de cigarettes électroniques issues du panel Nielsen 2014-2020, dans les 23 états les plus peuplés des Etats-Unis (79,8% de la population). Cela permet de prendre en compte 76,4% des ventes de cigarettes et 79,3% des ventes de cigarettes électroniques. Cela leur a permis de calculer un volume de vente par habitant, exprimé en $ américains.

Ils ont pris en compte les paramètres suivants :

  • le type de cigarettes électroniques
    • préremplies non rechargeables ou rechargeables
    • les arômes utilisés (menthol, tabac et autres : menthe, fruits et sucres),
  • l’existence ou non d’une interdiction de ventes de cigarettes électroniques.
    • totale (dans un état, le Massachusetts),
    • partielle (dans 3 états), avec certains arômes autorisés, et
    • absente (dans les 19 autres états).
  • les caractéristiques de la pathologie EVALI
    • les hospitalisations,
    • la couverture médiatique,
    • le nombre de cas rapportés, et
    • le nombre de décès.
  • la période de l’année (température extérieure).

Les résultats sont clairs :

  • les ventes (exprimées en $ américains) de cigarettes électroniques ont diminué de 29% en janvier 2020 par rapport au mois d’août 2019 ( $295 millions vs $416 millions).
  • la baisse des ventes de cigarettes électroniques est fortement corrélée au nombre de décès EVALI, qui explique 10,6% (sur les 29%) de cette diminution.
  • l’application de la loi Policy21 (interdiction de vente partielle ou totale aux jeunes de moins de 21 ans) contribue à 7,7% de la baisse des ventes de cigarettes électroniques.
  • les ventes de cigarettes, par contre, n’ont pas été affectées par la pathologie EVALI.
  • dans le Massachusets, où les cigarettes électroniques aromatisées sont interdites, la baisse de vente de cigarettes électroniques s’accompagne d’une augmentation de vente des cigarettes.
  • dans les autres états, on n’observe pas de modification des ventes de cigarettes associée, et en particulier pas de baisse du tabagisme.

En France, une alerte « DGS-urgent » fut lancée le 8 octobre. Mais contrairement aux États-Unis, où le suivi sanitaire des cas de pneumopathies sévères chez des vapoteurs a été déclenché (au 10 janvier 2019, 1 080 cas, dont 18 décès), aucune épidémie n’a été détectée à ce jour dans notre pays.

Ajoutons par ailleurs que chacun peut consulter les informations actualisées de l’alerte américaine sur le site du CDC. Enfin, le dispositif de surveillance active des pneumopathies sévères en lien avec le vapotage est détaillé sur le site de Santé Publique France. Et les modalités de signalement de tout autre effet inhabituel, en lien avec le vapotage, restent identiques (via les rubriques de toxicovigilance ou d’addictovigilance selon les produits consommés ou suspectés).

Au final, il aura fallu attendre le 16 octobre pour que la Société francophone de tabacologie (SFT) fasse un premier communiqué de presse, et le 1er novembre pour que la SFT produise un second communiqué avec la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) sur la place de la cigarette électronique dans le sevrage tabagique.

Dr Philippe Arvers (1,2,3)

1 – Observatoire Territorial des Conduites à Risques de l’Adolescent (MSH-UGA)

2 – 7ème Centre Médical des Armées (Antennes de Varces)

3 – Institut Rhône Alpes Auvergne de Tabacologie (Lyon)

EN SAVOIR PLUS

Références bibliographiques

1 Cantrell J., Huang J., Greenberg M. et al. (2020). History and current trends in the electronic cigarette retail marketplace in the United States: 2010-2016. Nicotine Tob Res ;22:843–7.

2 Liber A., Cahn Z., Larsen A. et al. (2020). Flavored e-cigarette sales in the United States under self-regulation from January 2015 through October 2019. Am J Public Health ;110:785–7.

3 Ghinai I., Pray I.W., Navon L. et al. (2019). E-Cigarette product use, or Vaping, among persons with associated lung injury — Illinois and Wisconsin, April–September 2019. MMWR Morb Mortal Wkly Rep 2019;68:865–9.

4 Siegel D.A., Jatlaoui T.C., Koumans E.H., et al. (2019). Update: Interim Guidance for Health Care Providers Evaluating and Caring for Patients with Suspected E-cigarette, or Vaping, Product Use Associated Lung Injury – United States, October 2019. MMWR Morb Mortal Wkly Rep ;68:919–27.

5 Krishnasamy V.P., Hallowell B.D., Ko J.Y. et al. (2020). Update: Characteristics of a Nationwide Outbreak of E-cigarette, or Vaping, Product Use-Associated Lung Injury – United States, August 2019-January 2020. MMWR Morb Mortal Wkly Rep ;69:90–4.

À lire aussi