Pour une réunion de travail réussie, n’oubliez pas le café !

Autres drogues / 4 septembre 2018

Autres drogues
Addiction Autres drogues - Pour une réunion de travail réussie, n’oubliez pas le café !

Plusieurs études ont montré que la caféine avait un impact sur la vigilance d’un individu, conduisant à une meilleure performance sur les tâches impliquant le temps de réaction et d’autres variables liées à la vigilance. Il a également été montré que cette vigilance accrue améliorait la mémoire dans certaines situations.

Cependant, la plupart des recherches antérieures se sont focalisées sur le sujet dans son individualité. Or, il existe de multiples occasions où des individus vont travailler ensemble dans le but d’obtenir un résultat escompté. Des auteurs ont donc cherché à évaluer l’effet de la caféine lors d’une réunion de travail à travers deux expériences.

La première a été menée pour tester l’hypothèse que les membres d’un groupe qui consomment de la caféine avant de participer à une tâche collective s’évaluent eux-mêmes et les autres membres du groupe de manière plus positive que ceux qui consomment de la caféine après l’activité de groupe. Par conséquent, l’étude était un modèle simple avec deux groupes : un groupe consommant du café avant la discussion de groupe et l’autre consommant du café après la discussion de groupe.

Dans la deuxième expérience, d’autres sujets ont été répartis en deux groupes : un groupe prenant du café caféiné et l’autre prenant du décaféiné, avec une randomisation en aveugle dans les deux groupes. Le fait d’utiliser du décaféiné permettait de limiter un biais lié à la méthodologie de la première expérience à savoir que les sujets consommant du café avant la réunion avaient plus de temps pour apprendre à se connaître pendant qu’ils consommaient du café. Ainsi, chaque participant a consommé du café avec les autres participants du groupe.

Trois résultats ont été soulignés par les auteurs de l’étude. Premièrement, la caféine a amélioré l’évaluation par les individus de leur propre participation au travail de groupe et du groupe dans son ensemble. Les personnes ayant consommé du café se sentaient mieux dans leur peau et avaient une vision plus positive des autres membres du groupe. Deuxièmement, la caféine a favorisé la discussion autour de sujets pertinents, et non seulement la discussion générale. Il semble ainsi que les gens soient en mesure de se concentrer davantage sur un sujet après avoir consommé du café, ce qui est cohérent avec les travaux antérieurs sur l’effet de la caféine dans le maintien de l’attention sur une tâche. Enfin, l’impact positif de cette consommation de caféine sur l’évaluation de la participation des autres membres du groupe et de soi-même était modérée par le sentiment de présenter un niveau de vigilance accru, ce qui est également cohérent avec les données de la littérature.

Malgré les limites de cette étude, ces résultats sont intéressants en ce qu’ils apportent des éléments sur le fonctionnement d’un groupe lors d’une tâche nécessitant un échange d’idées entre des personnes, avec un impact positif de la prise de café (caféiné !).

Louise Carton

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Autres drogues

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir