» retour

CANNABIS / Benoît Hamon: « C’est parce que je pense qu’il est dangereux de se droguer qu’il faut légaliser »

« La légalisation du cannabis est un moyen de tuer les trafics, plutôt que les trafics tuent », a déclaré ce samedi lors d’un déplacement au Portugal le candidat à la présidentielle, se disant « déterminé sur ce sujet ».

Benoît Hamon a expliqué que « cela supposera un travail spécifique, auquel le ministère de la Santé devra se consacrer » et promis qu’il ne se lancerait pas dans le processus « la fleur au fusil ».

« C’est bien de dire moralement ‘non’. Mais encore ? On laisse notre jeunesse en contact avec des dealers qui peuvent leur vendre des drogues dures, dans un système qui ne protège pas, mais qui impose », a-t-il estimé.

Le candidat veut sortir du déni, le déni selon lequel la prohibition serait efficace :

« Je n’accepte plus cette hypocrisie qui est celle des responsables politiques qui se cachent derrière la prohibition mais qui en réalité se cachent derrière leur impuissance à régler l’augmentation des trafics et l’augmentation de la consommation de cannabis »
  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Revue de presse

Substances psychoactives, usagers et marchés : les tendances récentes (2015-2016)

Le dispositif Tendances récentes et nouvelles drogues (TREND) de l’OFDT assure, depuis 1999, une veille sur les phénomènes récents et émergents dans le champ des usages de drogues. Ce numéro de Tendances synthétise les principales évolutions qui ont marqué la seizième année d’observation menée par le réseau des sites de Bordeaux, Lille, Marseille, Metz, Paris, Rennes et Toulouse, auxquels est venu s’ajouter Lyon en 2016.


Le 21 Déc 16
Actualité

Santé : l’entreprise au coeur de la prévention

Cancer, cholestérol, obésité, tabagisme, maladies cardio-vasculaires... « Il n'y a plus de tabou. En matière de santé, l'entreprise a un rôle à jouer, sur tous les sujets. Et elle le joue », estime Stéphanie Boënnec, directrice de clientèle grands comptes chez Gras Savoye. Suivant le mouvement de la généralisation de la complémentaire santé, effective depuis le 1er janvier 2016, les programmes de prévention et d'éducation se sont multipliés.


Le 15 Mai 17
ANPAA
Article scientifique

HEROÏNE / Quelles sont les trajectoires de consommation des usagers d’héroïne : une étude de cohorte australienne sur 10 ans parue dans Addiction.

La cohorte australienne ATOS (Australian Treatment Outcome Study) suit depuis 2001 plus de 600 usagers d’héroïne. Ces sujets ont été recrutés dans des structures de soins, mais aussi de réduction des risques et des dommages. La cohorte fournit des données complètes de consommation sur 10 ans pour plus de 400 sujets. Ces données ont été analysées à l’aide d’un outil statistique particulier de clusterisation en trajectoires. En gros, l’outil statistique définit des groupes de trajectoires homogènes au sein de la population.


Le 31 Jan 17