» retour

TABAC / Arrêter : les trucs et astuces d’un spécialiste

Un mois sans tabac multiplie par cinq la possibilité d’arrêter définitivement de fumer, dit la campagne qui a démarré ce mercredi. Il y a quelques astuces pour optimiser ses chances, assure le tabacologue Joseph Osman.

Former des équipes, est-ce un bon levier pour arrêter de fumer ?
JOSEPH OSMAN. C’est très positif car cela crée de la stimulation. Il y a quelques années, j’avais formé un groupe qui s’appelait «la quarantaine» : 40 quadras qui arrêtaient quarante jours. Environ un tiers a tenu. Mais le groupe ne doit pas empêcher de travailler sur ce qui, moi, personnellement, me pousse à fumer : gestion du stress, association à l’alcool… C’est la clé de la réussite. Le problème d’un mois sans tabac à plusieurs, c’est le 31e jour.

Alors que faire les jours d’après ?
Les substituts, type patchs, vont s’attaquer au besoin physique de nicotine, mais il faut aussi briser la notion de rituels. Il y a dans le cerveau un réseau de neurones qui associent la cigarette au café, à un coup de fil, à l’ordinateur..

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Article scientifique

TABAC / Comment l’industrie va court-circuiter le retrait des cigarettes mentholées aux USA : un article de Tobacco Control

Dans un précédent article de Tobacco Control, qui avait déjà fait l’objet d’un précédent billet sur Addict’Aide, l’influence néfaste des cigarettes mentholées sur l’expérimentation du tabac et l’attrait auprès des adolescents avait été longuement argumentée. La Food and Drug Administration aux Etats-Unis a ainsi estimé qu’il fallait retirer la commercialisation de ces cigarettes, ce qui est en préparation outre-Atlantique.


Le 12 Sep 17