» retour

TABAC / Face à la bronchite du fumeur, femmes et hommes ne sont pas égaux

Quand on parle de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), on pense volontiers à un homme d’âge mûr, gros fumeur, qui tousse et qui crache, été comme hiver. Pourtant, la proportion de femmes atteintes par cette maladie caractérisée par une obstruction des voies respiratoires a doublé en 20 ans en France. Elles sont aujourd’hui quasiment aussi nombreuses que les hommes à en souffrir. Or, non seulement elles sont moins bien diagnostiquées que leurs homologues masculins, mais elles sont également plus vulnérables à la BPCO. Face à ce constat accablant, la fédération française de pneumologie alerte les femmes sur cette maladie qui touche 3 à 3,5 millions de personnes en France.

À quoi est due la BPCO? Dans plus de 8 cas sur 10, cette maladie est une conséquence du tabac. La cigarette entraîne en effet la destruction progressive des alvéoles pulmonaires, sorte de petits sacs par lesquels l’oxygène pénètre dans le sang. Plus la personne fume depuis longtemps, plus le risque de développer une BPCO est important. D’autres facteurs peuvent favoriser l’apparition de la maladie, comme le tabagisme passif et l’exposition à la pollution de l’air (fumées de charbon ou de bois, produits de nettoyage, industrie du textile, secteur agricole). Près d’un fumeur sur 3 développe une BPCO.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Dossier

La e-cigarette, plus cancerigène que le tabac ? (revue de presse sur le sujet)

Récemment, une étude est parue affirmant que la cigarette électronique pourrait avoir des effets cancérigènes plus forts qu'une cigarette. Cette étude a provoqué beaucoup de discussions parmi les pro et anti-vape. Cette étude est-elle réellement sérieuse ? Y'a t-il d'éventuels conflits d'intérêt derrière elle ? Addict'Aide vous propose une petite revue de presse pour faire le point sur le sujet. 


Le 31 Jan 18