» retour

TABAC / L’effet pervers du paquet à 10 euros, bon pour la santé publique mais inégalitaire

L’objectif de faire passer le prix du paquet de cigarettes à 10 euros d’ici fin 2020 a été voté mardi 17 octobre en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale. Cette hausse se fera de manière progressive et sera au total de l’ordre de 50 % en trois ans, alors que le prix du paquet est aujourd’hui de 6,50 euros à 7 euros.

Pour le ministère de la santé, cette mesure vise à faire diminuer sensiblement le nombre de fumeurs. Le calendrier de hausses des prix sur trois ans, « permet aux gens de se préparer, de trouver les moyens d’arrêter de fumer, c’est un calendrier qui permet à chacun de se mettre dans la perspective de l’arrêt », a défendu la ministre, Agnès Buzyn, le 20 septembre sur Europe 1. Experts de la santé et associations antitabac la rejoignent sur l’efficacité de ces hausses répétées.

 

  • Partager l'article sur

A consulter aussi