Portail Milieu Professionnel

Que faire pour arrêter la "montée" de l'ecstasy chez les jeunes ?

Le 1er Septembre, lors d'une soirée dans le 12e arrondissement, un jeune perdait la vie après avoir consommé avec ses amis une bouteille dans laquelle se trouvaient 4 comprimés d'ecstasy.

Autres drogues
Addiction Autres drogues - Que faire pour arrêter la "montée" de l'ecstasy chez les jeunes ?

Cet événement a fait réagir les professionnels du monde de la nuit qui demandent plus de coopération avec les pouvoirs publics pour mettre en place des mesures de réduction des risques.

Les dangers sont en effet de plus en plus présents avec les drogues « festives » notamment la MDMA. Les produits, aujourd’hui, sont d’une part souvent beaucoup plus dosés qu’avant et d’autre part la dénomination ecstasy cache de nombreuses autres molécules telles des cathinones, il est le plus souvent impossible aux jeunes de savoir ce qu’ils consomment réellement. Il n’est aussi pas rare que ces produits soient mélangés avec d’autres (alcool, cannabis notamment).

On dénombre aujourd’hui, selon l’OFDT, 5% de jeunes ayant déjà expérimenté l’ecstasy et 2% de consommateurs réguliers mais ces chiffres globaux et nationaux ne sont pas représentatifs de l’importance des consommations en milieux festifs : festivals, raves, musique techno…

L’ecstasy entraîne des risques importants : coma, arrêt cardiaque, complications psychiatrique et aussi une possible dépendance à moyen terme.
Enfin, rappelons que les parents ont également du mal à connaître réellement les pratiques de leurs enfants en matière de conduites addictives et les sous-estiment beaucoup (voir notre étude sur les addictions chez les jeunes). Ces éléments légitiment tout à fait des actions d’information et de prévention vers les jeunes mais aussi vers leurs familles.

Une politique plus spécifique de mobilisation contre les consommations de substances est aussi impérative dans les lieux festifs. Elle doit notamment impliquer les acteurs de réduction des risques qui ont déjà mis en place des initiatives pertinentes comme la possibilité de tester ses produits dans le lieux festifs, des « roule ta paille » pour une consommation plus propre etc…

Nous vous invitons notamment à vous rendre sur le site PlusBelleLaNuit, un acteur important de la réduction des risques notamment sur la scène festive marseillaise.

Cet événement a été repris dans la plupart des grands médias,  voir le grand format du Jt de TF1 sur le sujet

À lire aussi