Réduire les risques liés à une consommation d’alcool au-dessus des repères

Une campagne de communication de Santé publique France

Alcool
Addiction Alcool - Réduire les risques liés à une consommation d’alcool au-dessus des repères

Contexte

Malgré une diminution régulière du volume consommé depuis 50 ans, passé de 26 litres d’alcool pur en moyenne par habitant âgé de 15 ans et plus en 1961 à 11,7 litres en 2017, la consommation de boissons alcoolisées reste profondément ancrée dans les pratiques culturelles françaises.

En 2017, 86,6 % des personnes âgées de 18 à 75 ans ont consommé de l’alcool au moins une fois dans l’année, une personne sur cinq déclare avoir connu une ivresse dans l’année, 10% sont des consommateurs quotidiens, 5% consomment six verres ou plus en une même occasion chaque semaine. Parmi l’ensemble des 18-75 ans, 23,6 % dépassent les repères de consommation sur au moins une dimension. C’est davantage le cas pour les hommes (33,4 %) que les femmes (14,3 %).

On estime que 41 000 décès de personnes de 15 ans et plus résidant en France sont attribuables à l’alcool (données 2015). En France, la consommation d’alcool fait partie des trois premières causes de mortalité évitable.

Objectifs

Afin de réduire la morbi-mortalité associée à la consommation d’alcool, l’objectif de santé publique est de diminuer la proportion de consommateurs d’alcool au-dessus des repères.
Pour cela, il apparaît essentiel de mener un travail pédagogique de fond. En effet, à la différence du tabac, la population française est moins consciente des risques liés à la consommation d’alcool, et de la nécessité de modifier son comportement. L’objectif de communication est double : améliorer les connaissances des Français tant sur les risques à moyen-long termes associés à des consommations d’alcool au-dessus des repères que sur les repères de consommation à respecter.

En parallèle, la promotion de l’alcoometre.fr, outil d’évaluation de sa consommation, accessible à tous sera poursuivie comme un objectif spécifique et complémentaire. Ce dernier permet à chacun de mesurer sa consommation, mieux la situer par rapport aux repères, et prendre conscience des risques associés ; permettant de limiter ainsi la mise à distance des risques, phénomène encore très ancré.

La stratégie

La campagne dite « Risques/Repères » qui a été initiée en mars 2019, a été reconduite en mars 2020 mais interrompue suite au contexte sanitaire et a fait l’objet d’une nouvelle diffusion en novembre 2020 auprès du grand public et des professionnels de santé.

La diffusion de mars 2021 constitue donc la 4ème et capitalise sur les média ayant démontré leurs performances sur l’objectif de notoriété des risques et des repères ainsi que ceux permettant d’approfondir leur pédagogie des risques et des repères. En parallèle, elle adapte ses messages pour améliorer la mémorisation des repères quotidiens et hebdomadaires (repères complets) mais aussi pour renforcer l’incitation à évaluer sa consommation via l’alcoometre.fr.

Devant composer avec un budget plus restreint, elle cible le grand public exclusivement, dans une problématique d’efficacité/coût.

Vous pouvez voir les différentes vidéos de promotion de la campagne sur les réseaux sociaux via les liens ci-dessous :

Loopsider

Facebook : https://www.facebook.com/Loopsider/videos/431851218089839

Instagram : https://www.instagram.com/p/CMKC-JjoOCI/

 

Brut

Facebook : https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/841463879734471

Instagram : https://www.instagram.com/p/CMKiVYsI2RR/

Twitter : https://twitter.com/brutofficiel/status/1369018080676827137?s=20

À lire aussi