» retour

Stress au travail : Le baromètre qui en dit long

A l’assertion « je subis un stress régulier dans mon travail », 54% des salariés répondent oui (-1 point par rapport au précédent baromètre, en 2015), comme 66% des managers (-7 points), selon ce baromètre de l’organisme de formation professionnelle Cegos portant sur des entreprises de plus de 100 salariés. Interrogés sur les « sources de ce stress », 49% des salariés, 52% des managers et 50% des directeurs et responsables des ressources humaines (DRH-RRH) citent « une charge de travail trop importante », un critère en nette baisse depuis 2015.

Manque de soutien et isolement des salariés

Pour 37% des salariés et 31% des DRH il est lié à « un manque ou une mauvaise organisation du travail ». Un tiers (32%) des salariés (+12 points) et 30% des managers (+8 points) l’attribuent à « un manque de soutien » et à un « sentiment d’isolement ». Et pour 28% des salariés (+5 points) comme 30% des managers (+8 points) et 31% des DRH (+15 points), ce stress est dû à « la pression exercée par la hiérarchie ». Ces deux derniers critères remontent « en flèche », soulignent les auteurs de l’enquête. Parallèlement, 60% des salariés (-23 points) et 65% des managers (-1 point) estiment que « ce niveau de stress a un impact négatif sur (leur) santé ». Conséquences: « le burn-out et la dépression s’ancrent durablement dans le paysage professionnel » avec 28% des salariés et 26% des managers déclarant que leur travail leur a déjà causé des « problèmes psychologiques graves », dont ces pathologies, selon l’enquête.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Article scientifique

Un nouvel essai (positif) du baclofène dans le maintien d’abstinence d’alcool : une publication du British Journal of Psychiatry.

En France, les patients traités par baclofène pour alcoolodépendance et des prescripteurs dans le champ de l’addictologie retiennent leur souffle en l’attente de la décision par l’ANSM de délivrer ou non une AMM à la molécule dans le traitement de l’alcoolodépendance. Cette décision est attendue pour l’automne


Le 09 Mai 18