» retour

TABAC / Les groupes d’entraide et la vape complémentaires pour améliorer le sevrage tabagique

40% des personnes ayant décidé d’utiliser un traitement de substitution par la vape lors du Moi(s) sans tabac de Novembre 2017 déclarent ne plus fumer cinq mois après. Alors que le taux d’arrêt  dans ce type d’opérationse situe entre 3 et 5%

Le vapotage est aujourd’hui un outil d’une importance capitale dans le sevrage tabagique selon SoVape et ce même si l’absence de données ne permet pas une comparaison détaillée avec les autres substituts.

Un autre élément clé de la campagne du Moi(s) sans tabac et du sevrage tabagique est le groupe d’entraide sur les réseaux sociaux. Sovape a ainsi interrogé 652 personnes issues de groupe Facebook de “vapoteurs” , 38% des personnes interrogées ont déclaré avoir arrêté de fumer et où ont réduit leur consommation.

“Notre rapport montre que l’auto-support par les pairs est, comme dans d’autres domaines, une approche particulièrement efficace par la connaissance pratique des usagers, la complicité spontanée fondée sur un vécu commun et la capacité des créer des liens communautaires et des valeurs partagées”

Les groupes Facebook ont un véritable rôle complémentaire des substituts dans le sevrage tabagique : ils apportent information, soutien moral et encouragent leurs membres à s’entraider et à devenir acteurs de leur sevrage. Nous pensons qu’il faut creuser dans le sillage de ces groupes facebook et œuvrer pour la collaboration enter les acteurs de santé, d’addictologie et les membres de ce type de groupe.

Voici un mot de Françoise Gaudel, la responsable du groupe #JeNeFumePlus, un groupe d’entraide facebook soutenu par le Fonds Actions Addictions et qui compte aujourd’hui 12 943 membres :

 Le résultat de l’enquête confirme, une fois de plus, ce que nous avons pu observer par ailleurs : la vape est un moyen qui a fait ses preuves pour le sevrage tabagique, seule ou en association avec d’autres outils. Tant de chemin reste à faire, pour faire entendre la parole des usagers de la vape, pour apporter à chaque fumeur désirant utiliser cet outil non seulement des informations fiables, mais aussi un accompagnement dans ses usages et dans le chemin de sevrage qu’il permet.”

Une étude est récemment parue dans Science Daily : elle illustre que les membres d’un groupe d’entraide tabac ont 2.5 fois plus de chance d’arrêter. (le texte est en anglais).

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Revue de presse

TABAC, ALCOOL, CANNABIS / A quand la mise en oeuvre d’une politique cohérente et efficace en matières de conduites addictives ?

Alors que plusieurs candidats à l’élection présidentielle se sont prononcés en faveur de la légalisation du cannabis, la question plus large de la politique à mener en matière de conduites addictives – qu’il s’agisse d’usage d’alcool, de tabac, de drogues qualifiées de "dures" ou encore d’addictions sans produit – reste encore largement absente ou traitée superficiellement. Pourtant, l’enjeu en termes de santé publique ne peut plus être ignoré.


Le 20 Fév 17
Actualité

Parentalité et dépendance : trousse informationnelle pour les intervenants | CQDT

La trousse Parentalité et dépendance pour les intervenants est née des suites du projet de co‐construction clinico‐scientifique qui a réuni des intervenants du programme Jessie du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal‐Institut universitaire et du Centre jeunesse de Montréal‐Institut universitaire (organismes maintenant unifiés au sein du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre‐Sud‐de‐l’Île‐de‐Montréal).


Le 01 Mar 17
ANPAA
Revue de presse

TABAC / Nouvelle étude : 6.1 millions d’Européens ont arrêté de fumer avec la cigarette électronique

Plus de six millions de fumeurs dans l'Union européenne ont arrêté de fumer et plus de 9 millions ont réduit leur consommation de tabac fumé avec la cigarette électronique, selon une étude publiée aujourd'hui dans la revue Addiction. Les scientifiques grecques de l'Université de Patras et du centre de chirurgie cardiaque Onassis et l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM, Paris) ont analysé les données de l'Eurobaromètre 2014 sur le tabagisme et l'utilisation de la cigarette électronique.


Le 15 Fév 17