Portail Milieu Professionnel

TABAC / « On est au 21e siècle : n’est-il pas temps de bannir les cigarettes menthol ?».

Les cigarettes mentholées ont été introduites dès les années 1920. Elles avaient été conçues par l’industrie du tabac pour favoriser l’expérimentation de cigarettes, en masquant la rudesse de la fumée de tabac ressentie lors des premiers épisodes de consommation.

Tabac

Les cigarettes mentholées ont été introduites dès les années 1920. Elles avaient été conçues par l’industrie du tabac pour favoriser l’expérimentation de cigarettes, en masquant la rudesse de la fumée de tabac ressentie lors des premiers épisodes de consommation.

 

Dans certains pays, les « menthols » sont extrêmement répandues. Par exemple, aux Philippines, 60% des fumeurs sont des fumeurs de menthols. Aux Etats-Unis, alors que l’usage global de tabac recule, le taux de fumeurs de menthols a tendance à augmenter, notamment chez les jeunes, les afro-américains et les autres groupes défavorisés. Pour favoriser l’usage de menthols, les industriels n’hésitent pas à recourir à des promotions, ainsi qu’à promouvoir une image de fraîcheur et de naturel qui parle aux jeunes. Implicitement, il est souvent suggéré que les menthols sont moins nocives que les cigarettes normales, ce qui est absolument faux.

 

Pour toutes ces raisons, de nombreux experts du domaine estiment qu’il faut retirer les menthols du marché. Dans certains endroits, c’est déjà le cas, par exemple en Nouvelle-Ecosse et en Alberta, deux états du Canada qui ont banni les menthols en 2015. En revanche, le Brésil, qui avait annoncé le retrait des menthols en 2012, a fait machine arrière sous la pression des industriels. Aux Etats-Unis, la FDA a estimé depuis plusieurs années qu’il était nécessaire de retirer les menthols, mais l’agence n’a pris aucune initiative pour concrétiser ce positionnement. Mais les Etats-Unis sont un pays fédéral, et l’inertie de la FDA n’a pas empêché certains états ou certaines villes de prendre des initiatives pour bannir les cigarettes de ce type. Mais ces initiatives se sont parfois heurtées à des manœuvres agressives et cyniques de certains industriels, qui ont parfois véhiculé l’idée que le retrait des menthols constituait une discrimination à l’encontre des fumeurs noirs. Enfin, dans l’Union Européenne, le retrait a été annoncé pour 2020. Mais on sait que les lobbies sont puissants aussi en Europe. Cette annonce subira-t-elle la même déconvenue qu’au Brésil ?

En savoir plus

À lire aussi