» retour

SOCIETE / Ces nouvelles drogues qui submergent l’Europe

Leurs effets sont proches de ceux du cannabis, de la cocaïne ou des amphétamines, mais ils peuvent être commandés en toute légalité sur Internet. Apparus dans les années 2000, les nouveaux produits de synthèse (NPS), fabriqués en laboratoire, prolifèrent à la faveur d’un vide juridique. Modifiées synthétiquement pour imiter des drogues illégales, les molécules produites ne sont pas considérées comme des stupéfiants en Europe. À peine interdites, elles sont aussitôt remplacées par de nouvelles variantes. « Spice », « sels de bain », méphédrone, MDPV, « Flakka » et autres cannabinoïdes de synthèse sont vendus à des consommateurs qui en méconnaissent les effets, souvent plus dévastateurs que leurs modèles illicites.

Casse-tête juridique

Qui fabrique ces « legal highs « ? Comment arrivent-ils jusqu’en Europe ? Comment légiférer contre des drogues dont la raison d’être est justement de contourner la loi ? Ce documentaire dévoile les enjeux sanitaires, légaux et sociaux d’un nouveau casse-tête juridique.

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Article scientifique

OPIOÏDES / Mésusage et dépendance de prescription : prévention, repérage et prise en charge

Depuis les années 1990, l’utilisation des opioïdes de prescription s’est largement répandu, apportant un réel progrès dans le traitement de la douleur. La poursuite au long cours de ces traitements est parfois nécessaire, ce qui aboutit alors fréquemment à des phénomènes de tolérance pharmacologique et à un risque de symptômes de sevrage, encore appelés dépendance pharmacologique aux opioïdes de prescription.


Le 03 Juil 17
Revue de presse

DROGUES / Codéine sous ordonnance : pourquoi un tel mépris des addicts ?

Depuis l’Arrêté du 12 juillet, les préparations à base de codéine sont délivrées exclusivement sur ordonnance. Cette décision de la ministre de la santé, prise sous pression médiatique, n’a pas été préparée avec les médecins généralistes, les pharmaciens, les CSAPA, ou les associations d’usagers. Elle a plongé un grand nombre d’usagers dépendants à la codéine dans le manque et le désarroi..


Le 03 Oct 17