Portail Milieu Professionnel

Donald Trump veut enfumer les vapoteurs

Depuis plusieurs mois aux Etats-Unis des enquêtes sont menées concernant de nombreux vapoteurs atteints de maladie pulmonaire. On en dénombre plus de 800 cas aux Etats-Unis dont 12 morts.

Tabac
Addiction Tabac - Donald Trump veut enfumer les vapoteurs

Depuis plusieurs semaines, aux Etats-Unis, des enquêtes sont menées concernant de nombreux vapoteurs atteints de maladie pulmonaire. On y dénombre plus de 800 cas, dont 12 sont décédés.

Ces chiffres ont conduit le gouvernement de Donald Trump à mener une fronde anti cigarette électronique en demandant d’interdire tous les e-liquides aromatisés aux Etats-Unis. Ces soupçons sont-ils fondés ? Faut-il incriminer la vape, pourtant démontrée comme efficace dans le sevrage tabagique ?

Les enquêtes ont montré que la plupart des patients ont signalé des antécédents d’utilisation de produits de cigarette électronique pour consommer du cannabis/THC, produits le plus souvent achetés au marché noir, et contenant une très haute concentration d’acétate de vitamine E.

Aucune des preuves fournies jusqu’à présent n’implique la vaporisation traditionnelle de la nicotine dans les cas d’empoisonnement aigu des poumons. Au contraire, cela semble impliquer une nouvelle forme de THC e-liquide avec de l’acétate de Vitamine E, le plus probablement fabriqué par des opérateurs illégaux.

Même en l’absence de preuves impliquant des e-liquides au THC, l’accent mis sur les cigarettes électroniques en tant que principal coupable trahit les principes de base de l’épidémiologie et a participé à créer une panique mondiale.

Le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue et tabacologue explique que “Le poumon est un organe très sensible qui aime certains produits et qui n’en aime pas d’autres. Le poumon a absolument horreur de tout ce qui est produit huileux. Mettre dans une cigarette électronique des extraits huileux de vitamine E, c’est s’exposer à des maladies graves voire à la mort comme on le voit aux États-Unis”. Le NEJM publiait ainsi récemment une étude démontrant les liens entre consommation de cannbinoïdes synthétiques et dépression respiratoire.

En France, les e-liquides sont règlementés, ainsi que l’ensemble des produits du vapotage. Le directeur général de l’Anses, ainsi que la Ministre de la Santé, l’ont rappelé.

Doit-on y voir une énième stratégie des industries du tabac ? La question se pose Rappelons que le tabac c’est un mort toutes les 4,5 secondes dans le monde et 680 000 malades par an 80 000 décès par an en France. Cela en fait la première cause de mortalité évitable. « Il ne faut pas se tromper d’ennemi » indique Gérard Dubois, professeur de santé publique et co-auteur du rapport sur la cigarette électronique de 2015.

Pour en  savoir plus sur la vape, rendez-vous sur notre espace « Traitements Tabac »

Françoise Gaudel, Présidente du Groupe JeNeFumePlus ! 

À lire aussi