» retour

DROGUES / Alerte aux opioïdes de synthèse en Europe

Les opiacés – héroïne, médicaments de substitution (méthadone) ou antalgiques opiacés détournés de leur usage initial – constituent l’un des principaux défis européens en matière de gestion des risques liés à la consommation de drogue. Même si leur consommation reste relativement rare en comparaison de celle du cannabis, la pratique demeure la plus dangereuse pour la santé des usagers. Ainsi, pour la troisième année consécutive, l’Observatoire européen des drogues et toxicomanies (EMCDDA) constate une augmentation des décès induits par l’absorption de l’un ou plusieurs de ces produits. Selon le rapport de l’EMCDDA de 2017, les opiacés sont ainsi impliqués dans 81% des décès dus à la consommation de drogue au sein des 30 pays (28 pays de l’Union européenne, Norvège et Turquie). Et l’émergence récente d’opiacés de synthèse fortement dosés en principe actif, notamment le fentanyl, préoccupe au plus haut point les autorités sanitaires européennes.

Des produits extrêmement dangereux

En dépit du ralentissement de la mise sur le marché de ces nouveaux produits de synthèse, leur nombre total ne cesse de croître. L’usage du fentanyl et de ses dérivés est encore limité en Europe, mais les organismes d’addictovigilance européens en ont repéré 18 nouveaux sur le marché européen depuis 2009. Et l’augmentation du nombre de signalements de cas d’intoxication non mortelle et de décès dus à la prise de ces opiacés de synthèse dans l’UE inquiète. L’EMCDDA estime même que ces substances représentent un défi de santé publique.

Voir la suite de l’article en cliquant sur « Consulter en ligne »

  • Partager l'article sur

A consulter aussi