JEUX D'ARGENT / Bercy réfléchit à ouvrir le marché

Jeux de hasard et d'argent / 18 septembre 2017

Jeux de hasard et d'argent
Addiction Jeux de hasard et d'argent - JEUX D'ARGENT / Bercy réfléchit à ouvrir le marché

La privatisation d’un monopole ne suffit pas. C’est désormais clair: le gouvernement prépare l’ouverture du capital de la Française des Jeux (FDJ) à des investisseurs privés. L’État en détient 72% et devrait en vendre au minimum 20%, pour conserver la majorité. Une autre option lui “permettrait d’en céder jusqu’à 40% tout en gardant le contrôle de la FDJ grâce à un pacte d’actionnaires avec les associations d’anciens combattants” explique un bon connaisseur du dossier. Les “gueules cassées” et les émetteurs de loterie nationale détiennent plus de 20%. C’est le scénario que le ministre de l’Économie Emmanuel Macron avait proposé en 2015 et qui visait à ce que l’État descende sous la barre symbolique de 50%. Le secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert, s’y était opposé.

Mais cette fois, la réflexion du gouvernement est bien plus large qu’une privatisation de la FDJ. Une simple cession de participations publiques n’a pas grand intérêt. Comme dans les télécoms il y a 20 ans ou l’énergie il y a 10 ans, l’État réfléchit à ouvrir le marché en parallèle de la privatisation du monopole des jeux. Selon une source gouvernementale, cette évolution passerait par un assouplissement de la réglementation, aujourd’hui très stricte, ainsi que de la lourde fiscalité qui pèse sur le secteur. Sans a priori toucher à la loterie, il s’agirait surtout de dynamiser les jeux en ligne. Car l’ouverture de ce marché, en 2010, n’a pas eu les effets escomptés. Et il est le principal relais de croissance de la FDJ.

800.000 joueurs sur les sites étrangers

Le gouvernement souhaiterait surtout alléger la fiscalité des jeux pour attirer les investisseurs et mieux valoriser la FDJ. Mais il s’agit aussi d’attirer de nouveaux acteurs. Baisser les prélèvements et élargir le marché pour “sécuriser les 3 milliards d’euros de recettes fiscales perçues chaque année”, explique une source proche du gouvernement. Voire les augmenter.

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Jeux de hasard et d'argent

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir

À lire aussi