L'Académie nationale de médecine alerte sur les méfaits de l'alcoolisation foetale

29 mars 2016

Addiction  - L'Académie nationale de médecine alerte sur les méfaits de l'alcoolisation foetale

L’Académie nationale de médecine demande à ce que la lutte contre l’alcoolisation foetale soit reconnue comme Grande Cause Nationale. La france est en retard dans ce domaine.

Consultez le rapport et le communiqué de presse

téléchargez le rapport

En France, le Syndrome d’Alcoolisation Foetale (SAF) concerne au moins 1% des naissances (1°/00  pour les formes graves de SAF complet), soit environ 8000 nouveau-nés par an, ce qui signifie que près de 500 000 Français souffrent à des degrés divers de séquelles de l’alcoolisation fœtale.

frontonacademiemedecine1_130752