Portail Milieu Professionnel

TABAC / la double peine de l’exposition in utero chez les ados fumeurs

Une souris exposée au tabac peu après la puberté présente des altérations fonctionnelles respiratoires d’autant plus importantes qu’elle a déjà été victime de la cigarette in utero. Une équipe Inserm* a en effet tenté de préciser si le déclin de la fonction respiratoire était plus rapide lorsque le tabagisme actif à l’adolescence concernait des animaux aux capacités pulmonaires déjà altérées…

Tabac

Une souris exposée au tabac peu après la puberté présente des altérations fonctionnelles respiratoires d’autant plus importantes qu’elle a déjà été victime de la cigarette in utero. Une équipe Inserm* a en effet tenté de préciser si le déclin de la fonction respiratoire était plus rapide lorsque le tabagisme actif à l’adolescence concernait des animaux aux capacités pulmonaires déjà altérées au cours de la gestation.

Après une exposition prénatale au tabac, les poumons des souriceaux étaient à la fois moins aptes à se distendre à l’inspiration et à reprendre leur forme à l’expiration. Par ailleurs, chez les souris âgées de 21 à 49 jours (ce qui correspond à l’adolescence), le tabac provoquait des altérations de la fonction respiratoire. Ces dernières étaient cependant bien moins importantes chez les rongeurs non exposés, pendant la gestation.

En savoir plus

À lire aussi