Portail Milieu Professionnel

Alcool - Traitements psychothérapiques

  Psychothérapie motivationnelle L’ambivalence du patient vis-à-vis de sa consommation d’alcool est intrinsèque à la dépendance. Le travail sur la motivation du patient est central dans la prise en charge. L’entretien motivationnel est un style d’entretien visant à renforcer la motivation au changement et explorer et à réduire son ambivalence. Elle permet également de renforcer l’adhésion du sujet à la…

 

Psychothérapie motivationnelle

L’ambivalence du patient vis-à-vis de sa consommation d’alcool est intrinsèque à la dépendance. Le travail sur la motivation du patient est central dans la prise en charge.
L’entretien motivationnel est un style d’entretien visant à renforcer la motivation au changement et explorer et à réduire son ambivalence. Elle permet également de renforcer l’adhésion du sujet à la prise en charge médicale.

Pour la psychothérapie motivationnelle, il existe des stades de motivation (stades de Prochaska) qui permettent de déterminer la situation de dépendance du patient, ils se déclinent de la façon suivante :

Stade initial de précontemplation : le patient n’envisage pas d’intervention sur sa dépendance. Que faire  ? conseil minimal*

Stade de contemplation : le patient envisage de se sevrer mais ne s’engage pas forcément. Que faire ?  conseil minimal puis discussion approfondie

Stade de préparation : l’idée du sevrage est déjà installée chez le patient, l’arrêt est envisagé plus sérieusement. Que faire ? proposer un rendez-vous avec le médecin généraliste ou avec un spécialiste

Stade d’action : le patient commence le sevrage. Que faire ? l’encourager et le soutenir dans sa démarche

Stade de maintien : le patient à réussi à stopper sa consommation d’alcool, des stratégies peuvent être mises en place pour l’aider à se maintenir dans le sevrage. En cas de rechute, il faut envisager l’échec comme une étape vers le sevrage et ne pas culpabiliser le patient.

* Le conseil minimal est destiné au patient qui ne demandent pas d’aide malgré leur dépendance, il consiste en une série de questions pour renforcer la motivation des patients. 

Psychothérapie cognitivo-comportementale

La consommation d’alcool peut être déclenchée par des stimulants extérieurs qui conditionnent le patient à ressentir l’envie de consommer (rencontrer un ami buveur, publicité pour l’alcool…) les psychothérapies comportementales sont des outils très importants pour contrôler ces pulsions de consommations. Elles leur permettent d’évaluer leur envie d’alcool, d’identifier les repères cognitifs qui les incitent afin de mieux lutter contre ces derniers. Elles permettent aussi de lutter contre les illusions des consommateurs durant leur dépendance comme notamment l’illusion de la maîtrise de consommation (le consommateur sevré pense pouvoir boire de nouveau quelques verres sans rechuter) ou le syndrome du tout ou rien.

Psychothérapie de groupe 

Les psychothérapies de groupe sont très souvent utilisée pour le traitement de l’alcoolo-dépendance. Il existe des groupes impliquant la participation de psycho-thérapeutes et d’autres uniquement des groupes d’entraides entre patients comme les alcooliques anonymes.

Les groupes d’entraides

Ces groupes sont fondés sur une dynamique d’encouragement collectifs et de soutien d’anciens malades qui apparaissent comme des référents pour ceux souhaitant se sevrer. Les groupes d’entraides aident à retrouver une vie sociale et un nouveau réseau d’amis qui partagent le souhait de sortir de leur dépendance.

Accéder à notre page “en parler” pour trouver toutes les ressources afin de trouver des lignes d’écoute ou des groupes d’entraide.

Aller plus loin sur l’espace Alcool

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir