Portail Milieu Professionnel

La toxicité spécifiques du crack, un article du Maad-Digital

Si le mode de consommation de ce produit dérivé de la cocaïne en augmente les effets psychoactifs, il libère aussi un composé plus toxique pour le corps.

Autres drogues
Addiction Autres drogues - La toxicité spécifiques du crack, un article du Maad-Digital

Le crack est un produit dérivé du chlorydrate de cocaïne, forme la plus courante sous laquelle la cocaïne circule dans les réseaux de distribution. Le crack, appelé également free base, est fabriqué soit en traitant le chlorydrate de cocaïne par l’ammoniaque et l’éther, soit en le chauffant en présence de bicarbonate de soude. Ces traitements diminuent la température de vaporisation à environ 96°C si bien que la cocaïne peut être fumée alors que ce n’est pas possible quand elle est sous forme de chlorhydrate, la température à atteindre étant alors trop élevée (198°C).

Le crack se présente sous forme de cailloux. En général il est fumé dans une pipe simple ou une pipe à eau souvent fabriquée par l’usager lui-même.

Les effets psychoactifs du crack et de la cocaïne, à court terme et lors des premières prises, sont similaires, caractérisés par une euphorie, une excitation physique et psychique intense, une sensation de toute puissance, une augmentation de la confiance en soi (voir aussi l’infographie Que devient la cocaïne dans l’organisme).

Il existe par contre des différences dans la survenue et la durée de ces effets : le crack, qui est fumé, atteint le cerveau et déclenche les effets comportementaux en quelques secondes alors que cela prend 3 à 5 mn pour la cocaïne aspirée par voie nasale. Les effets sont plus violents du fait la quantité importante de cocaïne arrivant brutalement dans le cerveau. Leur durée est moindre, de 5 à 15 mn contre 30 à 60 mn pour la cocaïne, car le produit est éliminé plus rapidement.

Pour plus d’information, voir la suite de cet article sur le site maad-digital.fr

En savoir plus

À lire aussi