» retour

DROGUES / Faut-il imposer des contrôles anti-dopage pour les concours des grandes écoles ?

On les appelle les “smart drugs”. Ce sont des produits pour rendre son cerveau plus “intelligent”. Certains étudiants en font l’usage pour passer des examens ou des concours en fin d’année. Le problème prend de l’ampleur. Au point de s’interroger : va-t-il falloir faire passer des tests anti-dopage lors des concours des grandes écoles, à l’entrée des écoles de commerce ou dans les facs de droit ? Le phénomène des médicaments pour rendre son cerveau plus “smart” est devenu “préoccupant”, dit la Mission interministérielle de lutte contre les drogues.

Une première grande étude sanitaire a donc été lancée. Quelque 30.000 étudiants en France, toutes filières confondues, vont être interrogés pendant deux ans afin de déterminer l’ampleur du problème, qui est favorisé par l’accès aux produits sur Internet. Des pilules, que refuse de prescrire un médecin, peuvent être livrées à domicile pour une poignée d’euros.

Pour voir le reste de l’article et la vidéo sur le sujet, cliquez sur “Consulter en ligne”

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Actualité

La Naloxone intramusculaire exonérée de la réglementation des substances vénéneuses

Antagoniste des récepteurs opioïdes, la Naloxone est un produit de santé efficace et relativement simple d’usage dans la prévention des surdoses mortelles aux opiacés. Elle est reconnue comme telle depuis la Loi de 2016, et son autorisation de mise sur le marché (AMM), publiée l’été dernier, est entrée en vigueur en janvier 2018, et ce pour plusieurs formes.


Le 20 Fév 18
Fédération Addiction