Portail Milieu Professionnel

Pourquoi vous devriez arrêter de vous boire et/ou de vous droguer tous les week-ends après 25 ans

On a discuté avec des jeunes qui ont décidé de poser leur pinte et leur coke pour réfléchir à qui ils sont : des adultes.

Autres drogues
Addiction Autres drogues - Pourquoi vous devriez arrêter de vous boire et/ou de vous droguer tous les week-ends après 25 ans

On a discuté avec des jeunes qui ont décidé de poser leur pinte et leur coke pour réfléchir à qui ils sont : des adultes.

 Le docteur Sheri Jacobson, spécialiste de la consommation d’alcool chez les adolescents et jeunes adultes, passe ses journées à démontrer à ses patients que l’alcool et la drogue consommés en grande quantité et régulièrement plongent l’individu dans un état dépressif. « L’alcool favorise la dépression car il dérègle vos neurotransmetteurs dans votre cerveau, principalement celui qui vous préserve de l’anxiété », m’a-t-elle rappelé. Picoler un verre de rouge après une journée de merde est donc la pire des choses à faire.« Si vous souffrez déjà de problèmes mentaux, comme l’anxiété ou la bipolarité, la drogue ne va faire qu’aggraver la situation, a poursuivi le docteur Jacobson. Si vous êtes génétiquement prédisposé à un trouble mental, l’alcool ou la drogue risque de donner le coup de pouce pour que celui-ci se développe. »

Il est toujours bon de le rappeler, mais l’alcool est, avec la cigarette, la drogue la plus meurtrière. En France, selon l’Insee, l’alcool a tué 49 000 personnes en 2010 – tandis que le cannabis a tué 6 personnes. De son côté, le Journal of Clinical Psychiatry précise que 33 % des hommes qui abusent de la drogue ou de l’alcool sont dépressifs.

En savoir plus

À lire aussi