TABAC / Macron favorable à "une vraie politique de prévention"

Tabac / 3 mars 2017

Tabac

Si le tabac rapporte tous les ans 14 milliards d’euros à l’État, il coûterait 120 milliards d’euros à la société française et causerait la mort de près de 200 personnes par jour. Pour lutter contre ce fléau, Emmanuel Macron souhaite se battre contre la contrebande frontalière. « Quand je regarde la Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne, on a aujourd’hui du trafic sur toute cette zone (…) qui vient fragiliser tous les vendeurs », constate le candidat à la présidentielle.

Le fondateur du mouvement « En Marche ! » est également favorable à poursuivre « la politique d’augmentation du prix ». Un parquet de tabac à dix euros ? Cette frontière symbolique « me convient tout à fait et j’y suis tout à fait prêt », abonde l’ancien ministre de l’Économie qui incite les partenaires européens à partager cet objectif. En effet, « on ne peut pas (…) expliquer à des buralistes et à des consommateurs qui sont à Lille, à Strasbourg ou ailleurs qu’en prenant dix minutes leur voiture, qu’ils auront (le parquet, ndlr) à moitié prix de l’autre côté [de la frontière] ».

 Pour voir la suite de l’article et la vidéo sur le sujet, cliquez sur « Consulter en ligne »

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Tabac

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir