TABAC / Macron favorable à "une vraie politique de prévention"

Tabac / 3 mars 2017

Tabac

Si le tabac rapporte tous les ans 14 milliards d’euros à l’État, il coûterait 120 milliards d’euros à la société française et causerait la mort de près de 200 personnes par jour. Pour lutter contre ce fléau, Emmanuel Macron souhaite se battre contre la contrebande frontalière. “Quand je regarde la Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne, on a aujourd’hui du trafic sur toute cette zone (…) qui vient fragiliser tous les vendeurs”, constate le candidat à la présidentielle.

Le fondateur du mouvement “En Marche !” est également favorable à poursuivre “la politique d’augmentation du prix”. Un parquet de tabac à dix euros ? Cette frontière symbolique “me convient tout à fait et j’y suis tout à fait prêt”, abonde l’ancien ministre de l’Économie qui incite les partenaires européens à partager cet objectif. En effet, “on ne peut pas (…) expliquer à des buralistes et à des consommateurs qui sont à Lille, à Strasbourg ou ailleurs qu’en prenant dix minutes leur voiture, qu’ils auront (le parquet, ndlr) à moitié prix de l’autre côté [de la frontière]”.

 Pour voir la suite de l’article et la vidéo sur le sujet, cliquez sur “Consulter en ligne”

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Tabac

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir