TABAC / Comment les jeunes les plus impulsifs utilisent-il la cigarette électronique ?

Tabac / 26 octobre 2017

Tabac
Addiction Tabac - TABAC / Comment les jeunes les plus impulsifs utilisent-il la cigarette électronique ?

Depuis son apparition en France à la fin des années 2000, la cigarette électronique à connue une utilisation croissante dans la population et en particulier chez les jeunes. La dernière enquête ESCAPAD de l’OFDT retrouvait que 50% des jeunes de 17 ans avaient expérimenté la cigarette électronique et que 2,5% d’entre eux en avaient une utilisation quotidienne. Dans le baromètre INPES, la proportion d’utilisateurs apparaît d’ailleurs maximale chez les 25-34 ans, elle diminue progressivement ensuite.

 

La forte proportion d’utilisation de la e-cigarette chez les jeunes et l’absence de données claires sur l’innocuité de ce dispositif a conduit certains auteurs à s’interroger sur les facteurs de risques liés son usage dans cette population. Les liquides électroniques peuvent en effet contenir des produits chimiques potentiellement nocifs lorsqu’ils sont chauffés et inhalés ce qui pourrait faire craindre que l’utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes puisse avoir des conséquences péjoratives sur leur santé.

 

Des recherches antérieures ont révélé que l’impulsivité était un facteur de risque clé pour la consommation précoce de substances psychoactives chez les adolescents et en particulier du tabac. Un niveau élevé d’impulsivité est également associé à une utilisation plus fréquente de la cigarette électronique. Chez les sujets les plus jeunes, il s’agit souvent du premier produit à base de tabac consommé.

 

Dans leur étude, Bold et collaborateurs ont donc cherché à savoir si le niveau d’impulsivité chez les jeunes avait un impact sur la précocité d’utilisation de la cigarette électronique. Ils ont réalisé une enquête transversale auprès d’adolescents sur plusieurs établissements du Connecticut. L’âge moyen de première utilisation de la cigarette électronique était de 14,7 ans dans leur échantillon.

 

Leurs résultats suggèrent que l’âge précoce de consommation de la e-cigarette est une piste potentiellement intéressante pour expliquer le lien entre l’impulsivité et la fréquence d’utilisation de la cigarette électronique chez les adolescents. Ils montrent que les jeunes qui présentent un niveau plus haut d’impulsivité sont plus à même d’expérimenter la e-cigarette plus précocement et de manière plus intensive. Il parait donc intéressant de réfléchir de manière très sérieuse au développement de futures stratégies de prévention et d’interventions spécifiques auprès de cette population.

Par Julien Cabé

En savoir plus

Aller plus loin sur l’espace Tabac

Informations, parcours d’évaluations, bonnes pratiques, FAQ, annuaires, ressources, actualités...

Découvrir