» retour

DROGUES / Plus de santé et moins de répression

40 ans de répression, de guerre aux usagers et usagères, de criminalisation et de contaminations… Et d’échecs.

Alors que les politiques tiennent une posture morale, des progrès pour la santé sont arrachés : programme d’échange de seringues, accessibilité aux traitements de substitution à l’héroïne, ouverture de la première salle de consommation à moindre risque.

Et demain? AIDES revendique une politique qui place la santé d’abord, ce n’est pas de la science fiction, juste de la science!

  • Partager l'article sur

A consulter aussi


Revue de presse

Métro, boulot, coco : des gens expliquent pourquoi ils prennent de la drogue au bureau

Début décembre, la présidente de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives affirmait qu'en France, « plus de 20 millions de personnes, salariés, agents de la fonction publique, CDI comme CDD, et populations précaires, mais aussi personnes à la recherche d'emploi » seraient touchés par des « conduites addictives » au travail – consommation d'alcool ou de drogues. Un chiffre assez impressionnant, sachant qu'on compte 28,6 millions de personnes dans la population active en France.


Le 20 Déc 16